Jump to content
Révolution Energétique

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Last week
  2. Bonjour à tous, je suis un consommateur actif de l'énergie renouvelable je voulais savoir si vous avez une idée sur l'énergie photovoltaïque en Djibouti je me suis tombé sur ces deux articles qui s'intitulent ; des services d’éclairage en utilisant la technologie LED et L'électricité à Djibouti et j'aimerais en savoir plus N'hésitez pas à partager vos avis et connaissance .À très vite
  3. Bonjour à tous, je suis un consommateur actif de l'énergie renouvelable je voulais savoir si vous avez une idée sur l'énergie photovoltaïque en Djibouti je me suis tombé sur cet article qui s'intitule ; l'énergie en Afrique et j'aimerais en savoir plus N'hésitez pas à partager vos avis et connaissance .À très vite
  4. Bonjour à tous, j'ai 32 ans et je suis un consommateur actif de l'énergie renouvelable je voulais savoir si vous avez une idée sur l'énergie photovoltaïque en Djibouti je me suis tombé sur cet article qui s'intitule ; Solar 7 et l'énergie solaire à Djibouti et j'aimerais en savoir plus N'hésitez pas à partager vos avis et connaissance .À très vite
  5. Earlier
  6. Bonjour, A votre avis pour une installation classique de 3kWc en vente au surplus, est il préférable d’opter pour des micro-onduleurs comme cela semble être la tendance ou alors un onduleur classique comme me le le propose l’installateur qui m’a fait un premier devis ?
  7. Bidou010287 c'est beaucoup trop large .. il faut affiner l'onduleur/ micro onduleur en fonction de la puissance des modules PV et aussi de l’installation / l'orientation et de la situation géographique ..
  8. Pour une simple installation il vous faut utilisez des panneaux solaire et une onduleur . Si vous optez pour un onduleur de chaine sa puissance maximale devra être comprise entre 4,8 kWc et 6 kWc , ; A l'inverse, si vous choisissez une installation solaire avec des micro-onduleur qui gèrent un panneau à la fois, leur puissance devra être comprise entre 240 et 300 Wc.
  9. Bonjour à tous, Des précisions supplémentaires que je pense nécessaires: Sur la roue dentée bleue: Puis un peu d'histoire pour comprendre mon raisonnement. L’être humain a toujours tenté de comprendre les phénomènes naturels. Pour cela il a fournie des explications qui ont nécessairement évolué dans le temps, au fur et à mesure que les moyens technologiques évoluaient. Par exemples : _ La situation de la terre dans l’espace, d’abord centre de l’univers, puis l’héliocentrisme, puis la théorie actuelle. _ Le courant électrique, dont le premier sens fût du (+) vers le (-), puis du (-) vers le (+). Puis un compromis qui expliquait le sens (+) vers (-) par un déplacement des « trous ». Les trous sont alors l’espace laissé par les électrons qui se sont déplacés du (-) vers le (+). En résumé, quelque soit notre analyse, cela n’empêche pas les phénomènes naturels de se manifester concrètement, indépendamment de l’interprétation fournie. L’essentiel est que l’explication fournie soit étayée théoriquement dans le respect des lois de la physique actuelle, en accord avec les résultats pratiques. Ainsi, la maxime : pour avoir de l'énergie il faut mettre de l'énergie, nous induit en erreur. Les termes « avoir et mettre » sont impropres. Toute manifestation d'énergie, n'est, ni possédée, ni apportée, n'y mise, n'y enlevée. L’énergie que nous percevons est l'expression ou la manifestation d'une recherche d'équilibre ou de rééquilibrage, que cette recherche soit, chimique, mécanique, radiante, atomique ... La deuxième page du document « TEEC » fournie des précisions à ce sujet. Cette « maxime » est effective dans mon Train d'Engrenages Equilibreur de Charge qui ne peut se mettre en rotation tout seul. Il faut (lui apporter de l'énergie) le déséquilibrer, si non cela ne tourne pas, comme la poulie avec contrepoids, ou les ascenseurs à bateaux. Pour le TEEC, les différences avec ces exemples avérés, sont: _ Pas de limite linéaire, car rotatif. Les déplacements des poids de la poulie sont linéaires ou les déplacements des bateaux dans les ascenseurs sont aussi linéaires. _ Ajustement automatique de la charge par auto-équilibrage de la réaction, car la réaction s'oppose à elle même. Similaire à la gravité terrestre dans les exemples cités. _ Indépendance avec la gravité terrestre, car j'utilise un potentiel d'énergie équilibrée ou auto-équilibré (fluide comprimé ou accus), qui (est l'énergie qu'il faut mettre) me permet de déséquilibrer le train d'engrenages. Actuellement, la poulie avec contrepoids ou les ascenseurs à bateaux ne peuvent pas s’autoalimenter, pour la simple raison que leur conception ne le permet pas. Il suffit d’une simple modification dans la conception du fonctionnement pour que cela soit possible. _ Pour la poulie avec contrepoids : Par exemple, si je veux soulever un poids de 50 Kg avec un poids de déséquilibre nécessaire au mouvement de 20 Kg, il suffit que le contrepoids soit égal à 70 Kg. C’est mathématique et le poids de 50 Kg se soulèvera sans « apporter » de l’énergie. Bien entendu, le déplacement des poids étant linéaire, nous sommes limités par la distance et il faut replacer un contrepoids de 70 Kg en hauteur pour pouvoir recommencer, le processus de levage d’un poids de 50 Kg. Cette manœuvre est donc (l’énergie qu’il faut apporter). Cependant, supposons que le système soit rotatif plus tôt que linéaire, sans limitation de distance, nous obtenons alors un système similaire au (TEEC). _ Pour les ascenseurs à bateaux, même raisonnement, par exemple la roue de Falkirk : Mettre quatre bacs (orthogonaux entre eux) par palier et remplir avec l’eau du niveau haut, l’un des bacs horizontaux droite ou gauche en fonction du sens de rotation souhaité, jusqu’à ce que le système soit déséquilibré. Bien entendu, les démentions doivent être en conséquence et quand le bac (x) à l’origine du déséquilibre est vertical il n’y a plus de déséquilibre. Cependant, si pendant le mouvement de rotation, le bac (x) devenant vertical se vide et le bac devenant horizontal se remplit, nous obtenons un mouvement similaire au moulin à eau. Et cela sans apport d’énergie autre que celui du cycle de l’eau et de la terre. En ce cas la différence du niveau de l’eau est un potentiel d’énergie en déséquilibre dont nous profitons pour le fonctionnement des ascenseurs à bateaux. Les sites expliquant le fonctionnement de la roue de Falkirk nous prouvent que nous pouvons profiter des effets de tentative de rééquilibrage de l’énergie, avec un rapport de facilité, entre l’énergie (x) déséquilibrée « apportée » pour le mouvement du système et l’énergie (y) déséquilibrée en « sortie » du système dont on tire profit. Les termes « apporté » et « en sortie » sont impropres, car l’énergie ne peut être manipulée, nous ne faisons que profiter des effets des tentatives d’équilibrage de l’énergie. Ces effets appartiennent dans le cas de la roue de Falkirk à deux cycles naturels : le cycle de l’eau dont l’une des particularités est la différence de niveau et le cycle de l’existence de la terre dont l’une des particularités est la gravité. Ces deux cycles s’influencent mutuellement dans le système des ascenseurs à bateaux. Pour le TEEC : je pense que le document est suffisamment détaillé. Le TEEC est similaire aux ascenseurs à bateaux, car plusieurs cycles s’y influencent mutuellement. Le raisonnement théorique détaillé dans le document « TEEC » respecte les lois de la physique. Le système est simplement novateur et nécessite pour l’appréhender que l’on comprenne les phénomènes énergétiques d’une façon plus pragmatique en fonction du niveau actuel de technologie.
  10. Bonjour à tous, Voilà mon inscription est faite. J'ai 44 ans je suis consultant informatique. Dans quelques mois, je vais commencer la rénovation d'une longère. Tout est à faire du sol au plafond. Sans avoir un esprit ecolo absolu, je suis soucieux de mon impact sur l'environnement. A très vite😊
  11. Aujourd'hui sur Arte "Notre ami l'atome" les conséquences de Fukushima et les "non-dits" d'état.
  12. bonjour je suis nouveau dans se groupe et je suis étudiant en master2 en énergie renouvelable
  13. Bonjour et Bienvenu on attends avec impatience les solutions que tu auras retenues
  14. Bonjour à tous, Abonné depuis quelques temps à la newsletter, je me décide enfin à participer un peu... Ingénieur technique de formation, je connais assez bien également l'environnement, et l'écologie, puisque j'ai été agriculteur pendant plus de 20 ans, et issus d'une famille d'agriculteurs-éleveurs. J'ai aussi un regard critique sur certaines "technologies" soit-disant vertes qui cachent des montages financiers ayant vraiment besoin de lumière... Je compte bien rendre mon habitation "positive" au niveau énergétique, sans détruire l'environnement, ni la biodiversité, et sans nuire non plus à mes voisins! A bientôt
  15. Gwladys Vous trouverez une information à jour sur la question dans ma contribution envoyée le 30 juillet dernier. A noter que l'avis sur la porosité des enveloppes de l'hydrogène, est justement dépassé.. De toute façon le stockage pour l'intersaison n'est pas très important. Bonne lecture ! Cordialement, Biophile
  16. Coucou ! je pense que le % est unitile car le technologie est marche très bien , il y a bien longtemps le photovoltaique produit très bien .
  17. Possible à réaliser c’est certain, comment, c’est une autre histoire. Je dispose d’un burin, un marteau, une scie, des tournevis, limes, pinces et outils de jardinages. J’ai essayé de trouver une roue dentée comme la roue dentée bleue. Je n’ai pas trouvé d’équivalent. J’ai tenté l’aventure avec la société mécano, je n’ai pas réussi à me faire comprendre. Ils me proposaient des études qui n’avaient rien de commun avec ce que je demandais. Même en reprenant leurs photos de prototype et en les modifiant pour tenter de parler le même langage. Quand je leur ai demandé le coût hors série d’une pièce comme la roue dentée bleue, ils m’ont répondu qu’une seule pièce était d’un coût exorbitant et que cela ne les intéressait pas. J’ai donc essayé de simplifier le principe, car en fin de compte seul le module équilibreur pose interrogation, le reste est du déjà vu. En cela je suis un peut dessus qu’un simple système d’engrenage pose un doute alors que toutes les formules utilisées s’y appliquent comme pour tous les systèmes d’engrenages. Mais bon, c’est normale, l’inconnue représente toujours un doute. Je me suis donc attaché au simple fonctionnement des deux roues dentées brunes tournant à vitesse différente, en prises diamétralement opposée sur la roue dentée bleue. Et de la récupération du différentiel de rotation, par l’axe orange de la roue dentée bleue et par la roue dentée orange en prise sur la roue dentée bleue. J’ai laissé de coté tout le système hydraulique, qui est classique et peut être aussi remplacé par un ensemble électrique (accus, moteur électrique, alternateur, redresseur), cependant le rendement est moins performant qu’avec l’hydraulique et la tenue dans le temps des accus est plus faible. J’ai aussi laissé de coté toute la partie production d’électricité avec l’alternateur, qui est classique. Cependant le système n’ait pas si simple que cela. Car je dois récupérer deux mouvements de rotation, dont l’axe de leur couple respectif est perpendiculaire l’un par rapport à l’autre. J’ai pensée alors à utiliser des glissières, des poulies et des poids. Ce qui me fait tomber dans un système ou les efforts sur les glissières en fonction de l’orientation des forces risquent d’engendrer des pertes trop importantes. J’ai pensé utiliser des roulements pour les glissières et je retombe alors dans un système aussi complexe que les engrenages. Il y a des impératifs de diamètre à respecter, car tous les engrenages qui sont en prise doivent avoir le même diamètre entre eux, pour faire correspondre les vitesses. De ce fait si je trouve une pièce il faut que toutes les autres soient proportionnelles en rapport avec la pièce récupérée. Je te remercie pour ta proposition, cependant le prototype le plus élémentaire étant le module équilibreur, je n’ai pas besoin d’aimants. Je pense que des simples poids représentant les forces des couples pourraient mettre en évidence le principe. L’idéal serait de fabriquer des engrenages avec une imprimante 3D. L’imprimante est de ce monde, l’idéal je ne l’ais pas encore trouvé. Mais je ne désespère pas. Je t’adresse un message perso. Pour t’indiquer mon adresse.
  18. sur ce point, je te rassure, aucun soucis sanitaire, par contre l'efficacité n'est plus à prouver, elle est bien la toutes saisons. pas d'impasse économique, mais énormément moins d'installation en service, donc moins de retours possible sur un forum qui a bien du mal a décoller les rares installations que j'ai pu voir fonctionne comme prévus de la à dire que le retour sur investissement. est bon, je n'en sais rien ceux qui en ont, n'avais pas les informations nécéssaire, les "compteurs" n'étant pas installé sur ce type de produit.
  19. oh le beau potoshop! si tu en est. encore a croire ce fake, je pense qu'il n'y a plus d'espoir
  20. un prototype a échelle réduite ne dot pas couter cher et permettrais de lever le doute sur la viabilité. surtout avec du matériel de récupération, ça se trouve facilement pour certaine pieces, comme les support, de taille réduite, quelques bouts de bois pourais faire l'affaire des aimants, de récupération sur d'anciens disques dur bref, en cherchant un peu, ce doit être possible dis moi dans quelle région tu est, si je ne suis pas trop loins je doit avoir une partie du matériel en stock
  21. Bonjour gepeliste62 Merci de t'intéresser à ma théorie, question judicieuse, car je n'ai pas abordé le sujet. Avantages de la pratique: Elle détermine de suite si cela fonctionne ou pas. Puis il y a le dépôt de brevet et le retour sur investissement. Obstacles à franchir: _ Financier, j'ai une retraite de 1387€ sans compte caché dans les iles exotiques. _ Aucune relation pour trouver des sponsors. Admettons que je passe le premier obstacle. _ Le prototype fonctionne ou pas. Si négatif la question est réglée. _ Si positif Il faut déposer le brevet et financer sa protection dont le montant est proportionnel à l'importance de l'invention. Alors la je suis certain que mes finances sont quantité infiniment négligeable. _ De plus, il y a deux protections, la nationale et la protection internationale (mes finances deviennent alors microscopiques). _ Encore de plus, la protection ne dure que 20 ans, les dirigeants pétroliers ( c'est un peut beaucoup eux qui dirigent le monde) n'ont qu'à attendre et ils auront le brevet gratuit. _ Encore encore De plus, si l'on veut contourner un brevet il suffit de changer ne fusse qu'une toute petite chose (épaisseur, diamètre, etc) pour déposer un autre brevet et le tour est joué. C'est la loi qui est sensée protéger les (honnêtes) citoyens. J'ai 71 ans, je commence à fatigué du combat de la vie. Et surtout, pour moi, l'énergie ne doit pas appartenir à une seule entité économique. L'énergie est comme l'eau, comme l'air, elle doit appartenir à tous. Quoique avec la pollution et la surpopulation ou la façon dont on consomme, l'eau est déjà payante, viendra inévitablement l'air en fonction de notre cage thoracique (je voudrais tant me tromper). Et sérieusement, même si j'avais du pognons, je ne suis pas de taille à lutter (légalement, juridiquement) contre toute la cupidité que l'humanité possède. Des personnes ont déjà été tués pour bien moins que cela. En espérant avoir répondu à ta question.
  22. « Immédiatement et de façon définitive »
  23. Ok Merci, La rénovation est assez lourde, on va faire de gros efforts sur l'isolation. Je me renseigne sur internet, mais c'est malheureusement assez monopolisé par des publicités pour la valorisation des CEE. L'archi est assez à l'aise sur ces sujets, je suis assez confiant. En ce qui concerne la climatisation, je pense également qu'une maison bien isolée n'a normalement pas besoin d'être climatisée (sous réserve d'accepter quelques contraintes en période de fortes chaleurs). Je ne suis pas certain que des hôtes soient prêts à accepter ces contraintes et ils risquent de préférer une adresse climatisée où ils pourront se reposer sans contrainte. Je regarde comment on pourrait mettre en place un procédé efficace et pour autant moins consommateur d'électricité qu'une "bête climatisation". Le puis provençal m'attire, mais il y a des doutes sur l'innocuité sanitaire. Pour l'instant, je creuse .... Par ailleurs, si j'installe des panneaux photovoltaïques, j'aimerai autant qu'ils servent à recharger ma voiture et celles des hôtes qui ont la bonne idée d'avoir une voiture électrique. J'ai vu qu'il existait des applications qui permettent d'estimer la production annuelle suivant les différents paramètres, Existe t il la possibilité de connaître plus finement la distribution de la production d'électricité ? en fonction de l'heure par exemple ? Quelles sont les applications d'estimation les plus efficaces ? Sauf erreur, il n'y a rien sur le forum vis a des panneaux solaires thermiques (ECS + chauffage). Pourquoi ? c'est une impasse économique ? Après, il faudra mettre les sous en face, je risque d'être obligé de prioriser.
  24. juste une question : pourquoi ne passe tu pas à la pratique et ne construit tu pas un prototype ?
  25. Bonjour l'isolation thermique est la première chose à faire, l'énergie économisée, c'est en premier celle qu'on ne consomme pas si possible modifier la toiture de la maison pour construire des "casquettes" elle ont les avantages, en été elles font de l'ombre et en hiver, permettent l'entrée du soleil bas sur le toit, des panneaux solaire en sur-imposition, un courant d'air de 15 cms permet un meilleur rendement des panneaux et un refroidissement du toit qui est donc moins chaud en été. pompe à chaleur réversible c'est la meilleure solution actuelle pour le chauffage, une maison bien isolée n'as pas besoin de clim, mais on ne sait jamais si les hôtes restent plusieurs jours, de simple prise de courant (green-up pour la sécurité) suffisant amplement
  26. pas du nuke , mais exactement ce qui est laissé aux générations futures en continuant avec le nuke https://www.bfmtv.com/international/europe/belgique/du-gaz-moutarde-datant-de-la-premiere-guerre-mondiale-s-ecoule-en-mer-du-nord_AN-201905020032.html ce tres mauvais exemple devrais faire réfléchir toute technologie qu'il n'est pas possible de traité immédiatement et de façon définitive devrais être abandonné , sans jamais etre utilisée pour ne pas laisser ces bombes à retardement aux génération futures
  27. Bonjour, Général: Photovoltaique en site isolé depuis 1980 (80Wc 12V!!), actuellement 2kWc, 30kWh de batteries plomb, un groupe, utilisation 230V. Gestion pendant 8 ans: outback power kit fp1-34. abandonné faute de pouvoir augmenter la puissance et surtout communication impossible d'ou monitoring impossible ce qui est un grave défaut pour une maison d'alpage (1800m). Actuel: Je suis récemment passé à une gestion Victron-Energy excellente communication, excellent gestion, parfaitement adapté aux systèmes isolés. SMA eut convenu, mais plus adapté aux fortes puissances. Il faut éviter l'assemblage de matériel de diverses origines. Projet: passer à 3kWc Intérêt: # irrigation par pompage solaire en zone sahélienne (Tombouctou) # panneaux solaires "invisibles": ces machins bleu vif et brillantn'occupant qu'une partie du toit ne sont pas particulièreùment esthétiques
  1. Load more activity


×
×
  • Create New...