Jump to content
Révolution Energétique

LapinCretin

Members
  • Content Count

    149
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

5 Neutral

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. « RTE est une ancienne filiale d’EDF donc pro nucléaire » ?! Engie aussi est « une ancienne filiale » d’EDF mais ils font surtout du gaz. EDF est aujourd’hui le plus gros producteur de renouvelables ET de nucléaire en Europe. Il va falloir réviser les schémas mentaux des années 90, il s’est passé des trucs depuis. Quand RTE dit qu’il faut construire un paquet de gaz pour compenser l’éolien , c’est parce que leur métier, leur responsabilité, c’est de fournir du courant à tout moment, pas juste quand il y a du vent. Un mec qui vous dit qu’il ne vaut mieux pas sauter de la falaise n’est pas forcément un lobbyiste...
  2. C'est le lobby du nucléaire qui veut installer 11 GW de centrales à gaz pour compenser l'intermittence de l'éolien ? C'est le lobby nucléaire qui a fermé Fessenheim prématurément ? Au lieu de lire des blogs à 2 centimes regardez ce que pense RTE plutôt : "La fermeture d’un nombre important de réacteurs nucléaires (de l’ordre de vingt-quatre) doit être accompagnée par une forte accélération du développement des énergies renouvelables et de la construction de nouvelles centrales au gaz (plus de 11 000 MW) pour atteindre l’objectif de 50% de production nucléaire, fixé par la loi de transition énergétique." Le nucléaire sera remplacé par de l'éolien et un paquet de gaz. C'est moche la physique qui n'est pas d'accord avec l'idéologie d'un parti. Rien qu'en fermant Fessenheim on est revenus de 10 ans en arrière sur la décarbonation de l'électricité. Ça va donner quoi quand on aura fermé les suivantes prématurément ? On va acheter du gaz russe, des éoliennes danoises et on va cracher du CO2 en pagaille comme le fait l'Allemagne. Vivement le futur écologique avec 10 fois plus de CO2 issu de l'électricité qu'aujourd'hui. Il va falloir à un moment réaliser que l'intermittence de l'éolien n'est pas l’œuvre d'un lobby ; c'est une réalité physique. Vous pouvez le nier, vous pouvez accuser un lobby, vous pouvez faire tout ce que vous voulez, la réalité ne changera pas.
  3. Le premier "évènement" n'a aucun impact, lisez les articles de journal jusqu'au bout. On est capable de mesurer des traces infimes de radiations, on en fait des articles de journal mais il n'y a aucune "traduction" réelle de ça dans les faits. Pour le second, que dire... Il y a un début d'incendie sur un site de travaux publics, il n'y a aucun rapport avec la radioactivité. Du coup quel rapport avec le sujet ? Si un mec se casse la jambe sur le chantier ou les toilettes se bouchent, vous allez aussi le citer ici comme un des terriiiiiibles dangers du nucléaire ? Il aurait été plus intéressant de parler de l'arrêt de Fessenheim. On coupe 3% des réacteurs français (2 sur 58), et ça revient à : - supprimer TOUT le photovoltaïque français - ajouter chaque année 10 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère, soit la MOITIE de ce que TOUT l'éolien français à économisé. Ben vivement qu'on arrête tous les autres, qu'est-ce qu'on en a à cirer du réchauffement....
  4. J’essaie de me mettre au niveau du débat. D’ailleurs Tintin avait déjà prévu les problèmes de la centrale de Golfech dès les années 30.
  5. Destruction de la planète ? Mais non, c'est la survie du système solaire qui est en jeu - que dis-je, de l'univers ! Le nucléaire c'est la fin de tout, le retour avant le big bang...
  6. Vous vous répétez, vous avez déjà mis le lien vers cet article bidon (quasiment tout est trompeur et biaisé - la seule partie qui me semble honnête c'est le fait que l'éolien n'a pas d'impact sur la santé ; tout le reste est simplement faux).
  7. A se demander pourquoi l'ASN a autorisé la poursuite de l'exploitation de la centrale... Ah ben peut-être parce que le risque n'est pas si élevé ?
  8. C'est faux, Soros n'est lui-même qu'un pion. Il prend ses ordres des Illuminatis et de Big Pharma. Et j'ai lu sur Facebook que les Illuminatis ne sont eux-mêmes que les hommes de paille des reptiliens.
  9. A part des insultes, vous avez des arguments ? Quelque chose à répondre sur le fond ? Les simplets de l’ARCO ont déclenché la panique avec leurs « six millions de Parisiens boivent de l’eau contaminée », parce qu’ils ne savent pas comment et où faire des mesures, et ça ne vous pose pas de souci ?
  10. Bon, je vois que vous connaissez vraiment très mal le sujet. Le béton des centrales n’est absolument pas contaminé (il y a des ouvriers et employés qui y travaillent et interviennent quotidiennement pendant des décennies, c’est un site industriel, pas un piège mortel). Les déchets de béton ou métalliques des bâtiments des centrales ne seront pas enfouis. Ce sont des déchets industriels habituels, administrativement déclarés dans une catégorie à part. Il est question depuis cette année d’établir enfin un seuil de libération pour permettre leur recyclage et réutilisation, et c’est tant mieux. Ne vous inquiétez pas, l’ACRO (qui ne sait pas lire un dosimètre) et toutes les autres ONG vont bien emmerder EDF pour que ce soit fait correctement. Le seul truc qui sera enfoui à CIGEO, c’est les déchets sortis du cœur - et même là, on parle de seulement 3% de leur volume, qui concentre environ 99.9% de la radioactivité d’une centrale. Pour toute la France, c’est 120 m3 par an, moins de deux containers. Pour les trois quarts du courant français chaque année. Pas franchement la montagne de déchets qu’on nous vend à longueur de flyer. Et pour finir sur l’uranium : les 97% autres des déchets, qu’on est assez malin en France pour conserver de côté (pas comme les autres pays qui enfouissent tout - on a le centre de retraitement de la Hague qui sert à séparer les 3% des 97%), c’est justement de l’uranium qui pourra être directement utilisé pour la prochaine génération de réacteurs. On a littéralement déjà en stock en France des milliers d’années (!) de carburant pour la 4e génération. Elle est là, la vraie indépendance énergétique et une filière technologique de pointe, plutôt que d’acheter chaque année des dizaines de milliers de tonnes de panneaux chinois et éoliennes danoises en créant quelques emplois temporaires de grutier en France. Maintenant si vous voyez vos enfants comme des grutiers qui paient des impôts pour financer le gaz russe et les panneaux chinois, alors les renouvelables sont une bonne option. Ils vont rendre le gaz indispensable dans la production de courant (il ne l’est absolument pas aujourd’hui) et envoyer toute la valeur ajoutée hors de France et d’Europe. Demandez-vous très soigneusement qui veut le plus de bien à vos enfants. Et si vraiment vous êtes traumatisé par l’idée du centre CIGEO de Bure, même s’il ne s’y passera jamais rien de très excitant, vous pouvez juste dire à vos enfants de ne pas aller en Meuse. Y’a rien à voir de toute façon.
  11. D’un côté on parle d’un seul endroit en France où on creuse un trou de 500 m de profondeur. Pour 75% du courant produit. De l’autre on parle de 10.000 éoliennes, qui font dans les 4% du courant. Pour faire 75% du courant il faudrait 200.000 socles d’éoliennes. Qui sont recouverte d’un seul mètre de terre (comme exigé par le loi). Vous ne voyez pas la différence entre un trou unique, et 200.000 blocs de béton partout sur tout le territoire ? A renouveler après 20 ans alors que CIGEO va absorber 150 ans de déchets ? Avec 100 départements on parle de 2.000 blocs de bétons par département partout en France qu’on laissera sous 1m de terre. Ça ne vous pose pas de souci ? Ça peut aller comme ça jusque où ?
  12. Je pense que cette page résume tout le débat sur les déchets nucléaires : pour éviter de créer le seul type de déchets qui est actuellement réellement géré de A à Z sans aucun impact sur la nature et les populations, on balance des milliers de tonnes de plastique dans la nature, ou on les brûle (« valorisation énergétique » parce que ça sonne mieux pour les gogos qui paient les milliards de subventions en pensant aider). Idem pour les socles en béton, on met un peu de terre au-dessus et hop, « problème résolu ». A chacun de faire ses choix...
  13. Une énergie propre qui ne laisse aucun déchet. Vivement le futur.
  14. Vois confondez « on recycle » avec « on pourrait recycler ». Oui, on pourrait, mais non, on ne le fait pas : trop cher. On remblaie de la terre par-dessus et c’est fini.


×
×
  • Create New...