Jump to content
Révolution Energétique
Jean-Louis Gaby

Stations de Transfert d’Énergie par pompage (STEP), en utilisant certains de nos barrages existants.

Recommended Posts

Dans une étude réalisée en 2013 par le Joint Research Centre (JRC) de la Commission européenne l’on apprend que, pour la France, l’utilisation de 413 sites (variante haute), permettrait de porter notre potentiel existant de STEP de 0,18TWh à 4TWh, c’est-à-dire de le multiplier jusqu’à 22 fois, ce qui est considérable.

 

En 2018, j’avais publié cette information sur Reporterre, où elle avait été bien appréciée, avec 167 partages sur sa page Facebook.

https://s.42l.fr/StepRep

 

Alors que les médias affirment que l’on ne sait pas stocker l’électricité renouvelable, et que nucléaire est incontournable dans le mix énergétique, cette étude apportant une possibilité de développement insoupçonné de STEP, à partir de barrages existants, est tombée dans l’oubli, aussi je vais prochainement la publier sur les réseaux sociaux.

 

Au préalable, j’aimerais avoir votre avis sur la pertinence de cette étude et vos conseils.

 

Link to post
Share on other sites

Le problème est que, généralement, ceux qui refusent les centrales nucléaires refusent aussi les barrages (voir la ZAD de Sivens, pour un ridicule petit barrage agricole). Un mec avait calcul que pour être 100% renouvelable en France il faut noyer des vallées complètes et pomper tout le lac Léman de plusieurs mètres. On imagine déjà la tête des zécolos à qui on propose de saccager des vallées complètes...

 

Par contre vous dites dans votre présentation que vous êtes concerné par l'utilisation en quantité des matériaux ? De ce point de vue les renouvelables sont catastrophiques... Vous connaissez les chiffres ?

Link to post
Share on other sites

1) Mon article fait allusion à la création de STEP à partir de barrages existants. Votre commentaire alarmiste est hors sujet.

 

2) Le BRGM a calculé que la quantité de matériaux utilisée est du même ordre de grandeur entre les renouvelables et le nucléaire.

FY ENR conso matières premières vs nucléaire.png

Link to post
Share on other sites

Pour les barrages existants, si on veut une STEP, il faut ajouter un second bassin plus bas, idéalement de la même taille. Et je vous remercie de garder vos épithètes pour vous quand vous ne comprenez pas ce que j'écris.

 

Voilà ce que ça donne si on faisait le tout à un seul endroit : https://www.revolution-energetique.com/grande-abondance-le-projet-de-step-monumentale-dun-etudiant-ingenieur/ Je vois déjà les ZADistes débarquer pour nous expliquer pourquoi on ne doit pas le faire à coups de palettes enflammées.

 

Quant à la consommation de matériaux, il faut aller un peu dans le détail, pas juste regarder la taille totale des barres sur un graphe. C'est ce que l'Agence Internationale de l'Energie a fait dans ce rapport : https://www.iea.org/reports/the-role-of-critical-minerals-in-clean-energy-transitions

 

Eux ne se sont pas intéressés aux matériaux faciles à obtenir comme alu, acier et béton : ils ont regardé ceux qui risquent de nous manquer - cuivre, nickel, manganèse, cobalt, chrome, molybdène etc. . Et là c'est pas la même paire de manches - l'usage des minéraux critiques est autrement plus important pour les renouvelables. En fait, il n'est tout simplement pas soutenable pour les besoins qu'on anticipe. Donc on est en train de se lancer à corps perdu dans un plan au bout duquel on n'arrivera pas faute de matériaux.

 

1689771050_Capturedecran2022-07-09a00_36_48.thumb.png.3b98a298570ae3e8a007f0181619a909.png

Link to post
Share on other sites

Ah - et le graphe, c'est des kg/MW de capacité installée. Avec le facteur de charge très différent entre différentes technologies, ça donne ça :

 

Mineral demand for electricity technologies per unit of electricity

 

Donc yay pour les renouvelables vertueux qui nous évitent de niquer la planète.

Link to post
Share on other sites

1) Mon article sur les STEP réalisables à partir de deux barrages existants.
 Vous étayez votre jugement sur Grande Abondance, où il serait nécessaire de réaliser un second bassin. Visiblement vous n'avez pas lu l'article de Reporterre, où il est étudié la réalisation de STEP à partir de deux barrages existants. Votre commentaire alarmiste est toujours hors sujet.

2) La consommation de matériaux.
Mettre le silicium comme élément critique, ne me semble pas du tout pertinent et, concernant le cuivre, il peut être remplacé par l'aluminium qui n'est pas critique. Il faut donc se méfier des choix de l'IEA, où un parti pris est possible, alors que le graphe du BRGM est sans 
ambiguïté, car il prend en compte toutes les masses extraites. On y constate que si l'éolien consomme plus de deux fois plus de métaux que le nucléaire, le photovoltaïque en consomme moins. 

 

Link to post
Share on other sites

D'après votre article, si on utilise les sites existants, on peut multiplier par < 3 les STEPs existantes. Les STEP existantes fournissant environ 1% de la consommation française, autant dire que ça n'aide en rien. Votre article explique ensuite gentiment qu'il "suffit de 413 nouveaux sites" pour arriver à 4 TWh. Bonne chance pour expliquer aux zadistes que ce sont des "stockages réduits", je suis sur qu'ils feront la différence.

 

Quant aux matériaux, je rigole en lisant "le parti" pris de l'IEA, venant de quelqu'un qui est un anti-nucléaire convaincu... La paille et la poutre.

Link to post
Share on other sites

STEP

Vous avez enfin pris connaissance de l'article, aussi maintenant votre commentaire est intéressant.

Les STEP permettent essentiellement de passer les pointes, c'est tout à fait normal que leur production soit si faible.

En multipliant les STEP par 3, on arrive à 15GW et, selon l'Ademe, cela permettrait d'arriver à 80% d'électricité renouvelable, ce n'est pas du tout négligeable. 

Le barrage de Sievens était conçu pour l'irrigation de maïs, avec ce que cela comporte comme pollutions induites, normal que les zadistes aient été présents. Avec des STEP, le contexte est bien différent.

Matériaux

Quelle preuve avez-vous qu'il n'y ait aucun lobbying pronucléaire à l'IEA?

Inclure le silicium comme élément critique, ça ne vous fait pas tiquer?

FY STO 100% EnR 36GW Step_Ademe 4-2015.png

Link to post
Share on other sites

Ce qui me fait tiquer, c'est de vous voir accuser les autres de lobbying sans aucune preuve - et ensuite me demander à moi de fournir la preuve du contraire. Si vous avez une accusation, amenez vos preuves. Vous ne pouvez pas écarter un rapport de l'AIE sous ce prétexte parce qu'il ne va pas dans le sens de votre croyance.

 

En plus de l'AIE, le silicium est jugé comme critique par le CNRS et par l'Union Européenne (dont une des sources est le BRGM.....) :

https://ec.europa.eu/docsroom/documents/25421/attachments/1/translations/fr/renditions/native

https://ecoinfo.cnrs.fr/2015/10/14/2-des-materiaux-critiques-pour-lunion-europeenne/

 

Tous des lobbyistes ?

 

Au-delà du silicium il y a plein d'autres matériaux dont on sera à court pour aller vers le rêve de 100% renouvelable. Ca ne vous inquiète pas ?

 

Vous citez le JRC comme une source fiable - ce sont les mêmes qui ont récemment conclu que le nucléaire devait être dans la taxonomie, parce qu'il ne posait pas plus de problèmes sur l'ensemble de son cycle de vie que les renouvelables. Laissez-moi deviner - dans ce cas précis, le JRC étaient des lobbyistes ?

 

Votre rejet complet du nucléaire vous fait aller dans des raisonnements qui ne tiennent pas debout pour éviter de faire face aux faits. Les allemands qui viennent de décider de maintenir l'arrêt des derniers réacteurs tout en redémarrant du charbon sont dans le même type de raisonnement. Dommage pour nous tous - les faits sont têtus.

 

Les zadistes de Sivens n'en avaient rien à faire des pollutions, ils se battaient pour conserver le milieu naturel et les zones humides : https://www.cairn.info/revue-mouvements-2015-4-page-131.htm. Il n'y a aucune chance que des extrémistes comme ça acceptent des dizaines ou centaines de projets de centrales électriques, même si on les appelle gentiment STEP. Et là on va découvrir que le renouvelable n'est pas démocratique : il faudra envoyer des compagnies de CRS pour leur casser la figure...

 

D'ailleurs on commence à voir des ZAD qui s'opposent même aux chantiers d'éoliennes. C'est une opposition aussi con que ceux qui manifestaient pour fermer Fessenheim.

 

On n'est pas sortis de la merde, et le fossile a des beaux jours devant lui.

Link to post
Share on other sites

Un recadrage est nécessaire.

Si l’objet de ma publication est les STEP, lors de vos deux premiers commentaires, vous avez critiqué hors sujet, car vous n’avez pris connaissance de mon article que pour votre troisième commentaire.

Vous êtes sorti du sujet des STEP, en abordant la quantité de matériaux, puis les matériaux critiques au niveau économique et risque d’approvisionnement, alors que votre crainte est le manque de ressources, ce qui est hors sujet.

Vous êtes a nouveau sorti du sujet en abordant la taxonomie verte.

Vous n’avez pas répondu concernant la multipliant les STEP par 3.

Pour rendre les échanges davantage clairs, et conclure sur chaque point, je ferai dorénavant un commentaire par sujet, et vous engage à faire de même.

Link to post
Share on other sites

Le lobby pronucléaire est évidemment présent partout.

Selon vous, il n’y aurait donc aucune preuve de l’existence du lobbying pro nucléaire à l’AIE ou ailleurs ? ?

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/06/28/derriere-l-opposition-aux-eoliennes-une-galaxie-influente-et-pronucleaire_6132274_3244.html?fbclid=IwAR1i2f7O4g4so81mRRFFulAsmTbhkiCnYn3tKy9uylGPoOxkTXJbrQSPvAU

Link to post
Share on other sites

La criticité du silicium n’existe pas en tant que ressource.

Dans le document de la Commission européenne, l’évolution de la criticité est basée sur l’importance économique et sur le risque d’approvisionnement. Cette criticité n’a pas de rapport l’épuisement d’une ressource. La silice représente plus de 60% de la croute terrestre.

https://www.final-materials.com/fr/46-silice

Link to post
Share on other sites

La taxonomie verte inclut le nucléaire : fournir le lien vers le texte.

Vous écrivez : « Vous citez le JRC comme une source fiable - ce sont les mêmes qui ont récemment conclu que le nucléaire devait être dans la taxonomie, parce qu'il ne posait pas plus de problèmes sur l'ensemble de son cycle de vie que les renouvelables ». Cela n’engage que vous. Fournir le lien vers le texte voté le 6 juillet par la Commission Européenne serait un minimum pour prouver la justesse de votre propos.

Link to post
Share on other sites

Les zadistes de Sievens.

Si ces zadistes se battaient pour conserver le milieu naturel et les zones humides, il n’en est pas moins qu’ils se battaient aussi contre le productivisme agricole avec force production de maïs et ses pollutions. D’ailleurs dans ce contexte, Stéphane Le Foll l’a bien souligné.

Capture d’écran 2022-07-10 à 11.29.48.png

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jean-Louis Gaby a dit :

Le lobby pronucléaire est évidemment présent partout.

Selon vous, il n’y aurait donc aucune preuve de l’existence du lobbying pro nucléaire à l’AIE ou ailleurs ? ?

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/06/28/derriere-l-opposition-aux-eoliennes-une-galaxie-influente-et-pronucleaire_6132274_3244.html?fbclid=IwAR1i2f7O4g4so81mRRFFulAsmTbhkiCnYn3tKy9uylGPoOxkTXJbrQSPvAU

1. vous n'amenez strictement aucune preuve. La seule mention à l'AIE dans cet article, c'est pour dire qu'ils soutiennent l'éolien. C'est ça votre preuve ? Ca prouve surtout l'inverse.

 

2. le lobby nucléaire existe et son efficacité est à chier en Europe puisque l'Allemagne ferme ses centrales, la Belgique en prend le chemin, l'Autriche n'en veut plus, la France a fermé Phénix, SuperPhénix, Astrid et Fessenheim, et a lancé une seule construction de réacteur en 30 ans alors que le parc est vieillissant et devra être remplacé.

 

3. le lobby nucléaire existe et il n'arrive pas à se faire entendre en comparaison des autres lobbies. Regardez le registre de la transparence européen pour voir qui a l'oreille des parlementaires :

https://ec.europa.eu/transparencyregister/public/homePage.do?redir=false&locale=fr#fr

 

1598602236663.thumb.png.7200c4c7ea5927e3b3d3954fb02d0348.png

 

1598602793918.thumb.png.9071fe38a05c56efca3607ae0e0daea3.png

 

==> c'est de TRÈS LOIN les associations anti-nucléaire, et les promoteurs des renouvelables, qui font le plus de lobbying. L'efficacité du lobby du nucléaire est à pleurer. Même le gaz se fait plus écouter.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean-Louis Gaby a dit :

La criticité du silicium n’existe pas en tant que ressource.

Dans le document de la Commission européenne, l’évolution de la criticité est basée sur l’importance économique et sur le risque d’approvisionnement. Cette criticité n’a pas de rapport l’épuisement d’une ressource. La silice représente plus de 60% de la croute terrestre.

https://www.final-materials.com/fr/46-silice

On ne peut absolument pas utiliser les 60% en question pour fabriquer le silicium métal dont on parle ici. On dirait l'arnaque des promoteurs de l'hydrogène, "la matière la plus présente dans l'univers", en oubliant d'expliquer que "sauf sur Terre où il n'y a pas de gisement". Là c'est pareil, il y a du silicium partout, mais il n'est pas exploitable. Encore une fois, de grands organismes scientifiques l'ont classé parmi les ressources critiques, vous aurez beau me dire que les plages sont faites de sable et qu'il y en a partout, ce sera hors sujet.

 

638066220_Capturedecran2022-07-10a21_17_03.thumb.png.8d8ea7d7d10ce4e88c47c190227d434f.png

 

Et enfin, je répète : au-delà du silicium, il y a tout un ensemble d'autres matériaux qui viendront à manquer en essayant d'atteindre le rêve du 100% renouvelable. Là aussi, d'après les évaluations d'à peu près tous les organismes scientifiques qui se sont penchés sur le sujet. Vous évitez d'aborder cet angle mort dans votre vision du futur parce qu'il n'y a pas de réponse.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean-Louis Gaby a dit :

La taxonomie verte inclut le nucléaire : fournir le lien vers le texte.

Vous écrivez : « Vous citez le JRC comme une source fiable - ce sont les mêmes qui ont récemment conclu que le nucléaire devait être dans la taxonomie, parce qu'il ne posait pas plus de problèmes sur l'ensemble de son cycle de vie que les renouvelables ». Cela n’engage que vous. Fournir le lien vers le texte voté le 6 juillet par la Commission Européenne serait un minimum pour prouver la justesse de votre propos.

Je vais citer mieux : le rapport du JRC lui-même, qui a servi de base à la décision sur la taxonomie.

 

https://publications.jrc.ec.europa.eu/repository/handle/JRC125953

 

Plein d'articles en ont parlé au mois de mars

https://agenceurope.eu/fr/bulletin/article/12688/5

https://www.contrepoints.org/2021/03/31/394281-le-nucleaire-nest-pas-dommageable-pour-la-sante

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean-Louis Gaby a dit :

Les zadistes de Sievens.

Si ces zadistes se battaient pour conserver le milieu naturel et les zones humides, il n’en est pas moins qu’ils se battaient aussi contre le productivisme agricole avec force production de maïs et ses pollutions. D’ailleurs dans ce contexte, Stéphane Le Foll l’a bien souligné.

Capture d’écran 2022-07-10 à 11.29.48.png

J'ai seulement dit qu'ils ne se battaient pas uniquement pour les engrais et la pollution, mais aussi pour le principe même de l'artificialisation d'une zone naturelle. Et c'est pour cette raison qu'ils vont refuser aussi d'autres grands aménagements comme des barrages. Vous pourrez toujours leur dire qu'il n'y aura pas de pesticide dans les 413 STEP à faire, ils vont quand même s'opposer pour défendre une zone naturelle.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean-Louis Gaby a dit :

La multiplication des STEP par 3 permettrait d’arriver à 80% d’électricité renouvelable.

Vous n’avez pas posté de commentaire, seriez-vous alors d’accord ?

Ce serait super, et j'en serais très heureux (je suis pour toutes les sources bas carbone). Vous n'avez mis aucun lien pour ça donc je dois vous croire sur parole.

 

Après, on fait quoi pour les 20% restants si on n'a pas de nucléaire ? Gaz, charbon ? On importe de chez les allemands, sans regarder comment ils le font ? Quelle intensité carbone a un mix 80% EnR et 20% gaz/charbon par rapport à aujourd'hui ?

 

Pour rappel, RTE a publié les scénarios pour 2050 l'année dernière (https://www.rte-france.com/analyses-tendances-et-prospectives/bilan-previsionnel-2050-futurs-energetiques). Le scénario le moins risqué, le moins coûteux, reposant le moins sur des paris technologiques, et le moins émetteur de CO2 était celui à 50% nucléaire et 50% EnR (avec plein de STEP d'ailleurs). Quand allez-vous accepter qu'on a besoin de de développer toutes les sources de courant bas carbone dont on dispose ? On est dans une telle merde qu'on n'a plus la possibilité de choisir la couleur de la chaloupe de secours. Et ce ne sont pas les STEP qui vont nous sauver. Et ce n'est pas le nucléaire qui va nous sauver. C'est la combinaison de tout.

Link to post
Share on other sites

Le lobby pronucléaire est bien présent en France

Le lobby pronucléaire est évidemment peu présent au niveau de l’Europe, car de nombreux états n’en veulent pas, ce sujet ne les intéressent plus, c’est une énergie dépassée et trop chère que les banques ne financent plus, et s’ajoutent les nombreux problèmes que rencontre l’EPR et certains de nos réacteurs plus anciens.

Par contre, en France, le lobby pronucléaire est bien présent, jusque dans les réseaux sociaux, et vous en êtes un représentant... 

Lutter contre un concurrent très sérieux, comme l’éolien, ne serait pas selon vous une preuve de lobbying pronucléaire. C’est votre avis.

Link to post
Share on other sites

La taxonomie verte inclut le nucléaire : fournir le lien vers le texte voté par la Commission Européenne.

Merci pour ce rapport très complet du JRC sur le nucléaire, j’y ai découvert des infos très intéressantes. 

Reste que, pour prouver que le nucléaire devait être dans la taxonomie, fournir le lien vers le texte voté le 6 juillet par la Commission Européenne serait davantage pertinent. Selon Pascal Canfin, cette acceptation du nucléaire se ferait dans des conditions strictes. Quelles conditions ? Ce serait intéressant de le savoir.

https://www.euractiv.fr/section/energie/news/les-eurodeputes-francais-votent-majoritairement-pour-lintroduction-du-gaz-et-du-nucleaire-dans-la-taxonomie-verte-de-lue/

Link to post
Share on other sites

Les zadistes de Sievens.

Vous écrivez : « Vous pourrez toujours leur dire qu'il n'y aura pas de pesticide dans les 413 STEP à faire, ils vont quand même s'opposer pour défendre une zone naturelle ».

C’est votre avis, nous verrons à l’avenir. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...