Jump to content
Révolution Energétique
bdd13

Onglets du blog : Eolien, Solaire.... et Nucléaire ????

Recommended Posts

Je lance cette discussion sans provocation.
Il serait intéressant de rétablir quelques vérités sur cette énergie qui reste décarbonée, quoi qu'on en dise...
Le cahier des charges de la génération 4 efface beaucoup des problèmes, et il est certain que sans cette énergie, les 80 prochaines années seront compliquées.

Un onglet sans tabous, et axée vers cette nouvelle génération serait assez pertinent, à condition de rester objectif, et que la modération de propos trop virulents par des gens mal informés ou trop excités agisse efficacement.

Il faut raison garder pour tout, et tenter de démêler à chaque fois le vrai du faux. Les apports scientifiques sont les bienvenus, car la chose est très complexe, c'est certain, mais surtout, l'information est très manipulée (soit par la presse, soit par l'idéologie). Il faut donc parfois rétablir quelques vérités scientifiques....

Qu'en pensez-vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ok, un article du côté curseur opposé, et franchement opposé. Maintenant, il faut le remettre à la place industrielle qu'il devrait avoir

en France, les déchets nucléaires représentent environ 1kg/personne/an. Sur cette masse, environ 100 g ont une demi-vie de l'ordre de la dizaine d'année, et 10 g sont dits de Haute Activité (donc à enfouir pour quelques siècles).

Comparativement, , les déchets industriels représentent 2500 kg/personne/an. Sur ces 2T1/2, 100 kg sont toxiques (mortels). Pourtant, vous ne vous en êtes pas ému. Pourquoi ? parce que Greenpeace focalise en permanence sur le nucléaire, et alimente une idéologie.

S'ils faisaient pareil pour les déchets industriels (des centaines de milliers de morts dans l'histoire industrielle, alors que les déchets nucléaires = 0), je pense que nous aurions une autre vision du nucléaire....
Cela dit, la problématique existe, et oui, il faut s'en préoccuper correctement. A noter que dans le cahier des charges de la génération 4, il est demandé à ce que les déchets soient traités au cœur du système (donc production déchets =0).

Edited by bdd13

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, bdd13 a dit :

génération 4

tu peu préciser de quoi est fait ce cahier des charges, et elle arrive quant cette génération 4 ?

un historique de génération serais la bienvenu pour qu'on puisse comprendre

merci

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir 

 

On l'a donc il faut faire avec mais il faut s'en sortir au plus vite car malheureusement les chiffres que tu donnes sur les  déchets à stocker pour des milliers d'années représente déjà des milliers de tonne et je suppose que toi non plus tu ne les veux pas ni dans ta cave ni dans ton jardin ..

 

De plus il est prouve que l'on peut faire beaucoup mieux pour beaucoup moins cher  sans dangers , sans dechets  alors pourquoi on continuerait à s'enfoncer alors que le monde entier se sort du nucléaire et du fossile grace aux ENR 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Regismu a dit :

Bonsoir 

 

On l'a donc il faut faire avec mais il faut s'en sortir au plus vite car malheureusement les chiffres que tu donnes sur les  déchets à stocker pour des milliers d'années représente déjà des milliers de tonne et je suppose que toi non plus tu ne les veux pas ni dans ta cave ni dans ton jardin ..

 

De plus il est prouve que l'on peut faire beaucoup mieux pour beaucoup moins cher  sans dangers , sans dechets  alors pourquoi on continuerait à s'enfoncer alors que le monde entier se sort du nucléaire et du fossile grace aux ENR 

Tout à fait d'accord

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Regismu de ce que je vois grâce (ou à cause) de la peur irraisonnée du nucléaire, ce sont les déchets industriels les mieux suivis, tracés et gérés qui existent. Les autres catégories de déchets dangereux (typiquement métaux lourds et autres joyeusetés) n'ont pas le même battage médiatique autour et du coup nous empoisonnent beaucoup plus.

Sur le second point, le monde ne se sort pas du nucléaire (il y a plein de projets qui démarrent un peu partout) et ceux qui s'en sortent ne le font pas grâce aux EnR mais grâce au gaz.

En terme de protection du climat la solution en volume c'est le hydro et la géothermie, et une fois qu'on a exploité tout leur potentiel c'est le nucléaire. Je suis pour les EnR à titre individuel, et j'aimerais pouvoir avoir une installation sur notre copropriété, mais penser que ça peut alimenter un grand pays à un tarif acceptable c'est se leurrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Gpeliste62 : voici un document ancien (2009) qui devrait répondre à toutes ces questions de façon synthétique.
A noter que sur le schéma proposé en début de document semble complètement utopique, si l'on prend l'état en 2019 (il s'agit de proportions plutôt.... "souhaitées" plutôt que réalistes).

http://www.laradioactivite.com/site/pages/RadioPDF/FissionNucleaireGeneration_IV_FABI_Sept09.pdf

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LapinCretin a dit :

ce sont les déchets industriels les mieux suivis, tracés et gérés qui existent. Les autres catégories de déchets dangereux (typiquement métaux lourds et autres joyeusetés) n'ont pas le même battage médiatique autour et du coup nous empoisonnent beaucoup plus.

est-ce une raison pour ne pas en tenir compte ?

chaque déchet , surtout ceux qui impacterons pour des milliers d'années, sont a traiter au cas par cas

Il y a 2 heures, LapinCretin a dit :

ça peut alimenter un grand pays à un tarif acceptable c'est se leurrer.

le nucléaire est un leure

le cout réel , comprenant le démantèlement et surtout le stockage sur des milliers d'années , n'est pas pris en compte

c'est reporter la dette sur les générations future qui n'en auron pas profiter

en oubliant , certes hypothétique, le cout d'un accident majeur qui rendrais inexploitable pour des centaines d'année une régions entiere

on parlerais , dans ce cas de milliard de milliard de milliard d'€

ramené au prix du kWh produit, le nucléaire couterais mille fois plus

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, bdd13 a dit :

voici un document ancien (2009)

j'ai déjà lu beaucoup de littérature sur la fission nucléaire , toujours en laboratoire et qui, jusqu'a présent dépense plus d'énergie qu'elle n'en produit

et ce , après plus de 50 ans de recherche

l'hydrogène, c'est pareil , mais depuis presque 3 siècles , no comment!

 

le site de Cadarache, super bien choisi sur une zone sismique, histoire de prendre un risque supplémentaire  , génial!

 

si c'est ça , l'avenir, on n'est pas sorti de l'auberge 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous confondez fission et fusion, ça montre un manque de connaissances de base sur le sujet...

 

Idem pour le coût du démantèlement, il est parfaitement chiffré et "abordable" : 500 millions € pour Chooz A, qui est le "démonstrateur" du démantèlement des REP. Tout se passe dans les délais et dans le budget, du coup la presse préfère parler de Brennilis où les recours judicaires ont sérieusement ralenti le chantier.

 

La question des déchets est un problème pour toutes les activités, nucléaires ou pas, où on est en train de laisser un héritage empoisonné aux générations futures. L'industrie chimique créé aussi des déchets à vie très longue et très toxiques, et je ne vois personne s'en émouvoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Regismu : c'est certain que personne ne veut voir des déchets nucléaires enfouis sous ses pieds (bien que le danger ne soit pas directement à l'aplomb, mais plutôt dans les transports liquides qui pourraient résulter de contamination par fuite). Cela dit, il y a bien des endroits de la planète où il n'y a pas âme qui vive.
Pour le "beaucoup moins cher, sans danger, sans déchets", on va certainement batailler de façon épistolaire... 🙂 Le coût nucléaire (y compris un démantèlement qui représente entre 10 et 15% du coût initial), reste très compétitif. Il restera à voir l'investissement de la 4ème génération avec les contraintes techno bien plus avancées.

Le "sans danger" n'amène pas de remarque, c'est certain, mais le "sans déchets" est plus contestable. 1 éolienne, c'est 2000 tonnes de béton armé et 40 tonnes d'acier pour le socle enfoui sous la terre (donc invisible, mais bien présent !). Les champs de photovoltaïque reposent aussi sur des radiers béton. 

Comparativement à puissance égale (je ne parle même pas de la production), on dépasse largement la pollution de quelques centrales (le béton étant la deuxième source mondiale de production de CO2 lors de sa fabrication).

Voilà, c'est juste pour remettre quelques idées sur le fait que produire une énergie, quelle qu'elle soit, dans le contexte des 7, voire 10 milliards d'êtres humains, est une source de pollution directe ou indirecte, pour laquelle il faut se dépêcher de prendre sa calculette, et de bien s'informer. L'information est une chose qui devient elle-même complexe, car les technologies s'enrichissent, et deviennent difficiles à comprendre, et elle a vite tendance à être manipulée, diffusée de façon erronée par les réseaux (il faut donc bien faire attention à ce qu'on écrit, ce que j'essaie d'appliquer à moi-même), et présentée de telle sorte qu'on puisse l'interpréter à tort (voir les dernières images du Groenland et des esquimaux glissant sur une banquise recouverte d'eau, ce qui est une situation normale, et pas une catastrophe écologique comme on pourrait le penser).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, LapinCretin a dit :

Vous confondez fission et fusion, ça montre un manque de connaissances de base sur le sujet...

exact, il fallait lire fusion dans mon post

la fission c'est la technologie actuelle avec tous les déchets que l'on connais

 

la fusion, c'est de l'hypothèse dans un futur non défini qui consommerais ces déchets 

mais toujours rien de réalisable en dehors de test de laboratoire de quelque secondes qui on consommer beaucoup plus qu'ils n'ont produit

j'avais même lu, il y a longtemps, que dans un boulet de charbon, il y aurais suffisamment d'énergie pour chauffer une ville de 20000 habitants , si on connaissait la technologie pour l'extraire bien sur. mais apparement personne ne se penche sur le problème

la fusion nucléaire, malgré la recherche , n'avance pas plus.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, LapinCretin a dit :

@Regismu de ce que je vois grâce (ou à cause) de la peur irraisonnée du nucléaire, ce sont les déchets industriels les mieux suivis, tracés et gérés qui existent. Les autres catégories de déchets dangereux (typiquement métaux lourds et autres joyeusetés) n'ont pas le même battage médiatique autour et du coup nous empoisonnent beaucoup plus.

Sur le second point, le monde ne se sort pas du nucléaire (il y a plein de projets qui démarrent un peu partout) et ceux qui s'en sortent ne le font pas grâce aux EnR mais grâce au gaz.

En terme de protection du climat la solution en volume c'est le hydro et la géothermie, et une fois qu'on a exploité tout leur potentiel c'est le nucléaire. Je suis pour les EnR à titre individuel, et j'aimerais pouvoir avoir une installation sur notre copropriété, mais penser que ça peut alimenter un grand pays à un tarif acceptable c'est se leurrer.

renseigne  toi mieux car  le % de nucléaire mondial  baisse d'autant plus vite que les ENR sont installées  et le mouvement s'accèllère 

 

c'est bien les ENr qui évitent de faire démarrer trop souvent les centrales thermiques deja installées pour pallier aux défaillances du nucléaire

 

et  les ENR explose les records de production partout ou ils ont deja installés et c'est bien le MIX de toutes les ENR qui sont indispensables 

 

en résume c'est bien le scenario negawatt qui nous sort de la 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour Bdd13

 

dans les ENR tout se recycle même le béton qui en volume n'a rien à voir avec celui d'une centrale nuk qui lui ne pourra jamais être recyclé mais stocker pendant des milliers d'année ....

de plus plutôt de concasser tres facilement le beton sur place pour refaire du gravier comme ça se fait tous les jours dans le bâtiment il est plus que probable que si l'eolienne tombe en panne elle soit remplacer  par une de nouvelles génération pour continuer à produire 

pour ceux qui ne serait pas au courant le budget de démentellement d'une éolienne est bloque au départ   la aussi contrairement au nucléaire  ou ledit budget est completement sous évalué 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@Regismu : je n'ai pas parlé de recyclage pour les éoliennes....(j'ai parlé du CO2 qui découle de la fabrication du béton). Le problème majeur aujourd'hui, en termes d'environnement global, c'est bien la décarbonation.

Vous avez raison : un monde plein d'énergie à 100% ENR, tout le monde en veut ! mais malheureusement, la baguette magique n'est pas là, et quand bien même nous mettrions en oeuvre ce 100%, nous n'aurions pas assez de ressources (béton, acier, extraction des matières premières, etc...) dans un temps rapide pour construire toutes les éoliennes et panneaux qu'il faudrait dans le monde pour subvenir aux besoins énergétiques (alors même qu'on en prendrait une grosse part pour fabriquer tout ça) avant d'atteindre les 4 ou 5° de réchauffement climatique (ordre de grandeur à partir de laquelle vous faites vos valises pour vivre à 1500 m d'altitude). Le pragmatisme est donc incontournable.

Il me semble dans un premier temps, que l'urgence (je dis bien l'urgence) n'est pas de supprimer le nucléaire. Pourquoi ? parce que le nucléaire, tel qu'installé, ne produit pas de CO2 (la fission n'est pas une réaction d'oxydation !). Remplacer le nucléaire par des ENR revient à enlever une production décarbonée par une production décarbonée (ce qu'a fait l'Allemagne). L'urgence est de supprimer les productions fortement carbonées (le charbon pour commencer, l'énergie la plus dangereuse et de loin - on peut en reparler).

Dans l'illustration "Energie et CO2" on voit que le charbon en marron est légèrement supérieur en terme de rejet CO2 mondial que le pétrole en rouge. En terme de production, ce n'est pas le plus compliqué à remplacer (part en noir sur l'illustration "energie_graph_r").

Mais on voit qu'en part d'ENR (New Renewable, car l'hydro a atteint ses limites) sur le même graphique, il faut atteindre l'équivalent de la production nucléaire actuelle pour espérer le remplacer. Le temps qu'on y arrive, je pense que la production de pétrole sera terminée d'elle-même par fin de matière première !

On ne pourra pas s'affranchir d'une augmentation du nucléaire pour décarboner les sources d'énergie qui représentent aujourd'hui 70% de la production mondiale. C'est ma conclusion.

Energie et CO2.jpg

energie_graph_r.jpg

Edited by bdd13
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

sauf que vous partez d'une idée fausse le nucléaire n'est pas decarboné de plus pourquoi le béton d'une éolienne serait plus carboné que le béton du nucléaire autrement plus volumineux ...

On l'a le nucléaire et on va le payer pendant des milliers d'année  ..

mais  toujours la question de base pourquoi on continuerait la fuite en avant avec une Energie très chères , polluante  avec des déchets ultimes alors que l'on peut faire beaucoup mieux pour beaucoup moins cher...

 

et l'Allemagne aussi se sort du nucléaire et du fossile grâce aux ENR ...:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, gepeliste62 a dit :

la fusion, c'est de l'hypothèse dans un futur non défini qui consommerais ces déchets  

Non, ici vous confondez réacteurs à neutrons rapides comme feu Superphénix, et fusion nucléaire. Les deux n'ont rien à voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Regismu a dit :

renseigne  toi mieux car  le % de nucléaire mondial  baisse d'autant plus vite que les ENR sont installées  et le mouvement s'accèllère  

c'est bien les ENr qui évitent de faire démarrer trop souvent les centrales thermiques deja installées pour pallier aux défaillances du nucléaire

et  les ENR explose les records de production partout ou ils ont deja installés et c'est bien le MIX de toutes les ENR qui sont indispensables

en résume c'est bien le scenario negawatt qui nous sort de la 🙂

C'est vrai que le nucléaire est plutôt en décroissance, et c'est uniquement du aux choix politiques influencés par l'ignorance. Et jusqu'à présent en lisant vos commentaires j'ai l'impression que vous avez des idées très arrêtées alors que vous connaissez mal les faits. Ce n'est pas avec quelques "documentaires" produits par Greenpeace qu'on saisit les enjeux de l'énergie.

 

Je n'ai jamais vu le cas où des EnR permettent de "palier aux défaillances du nucléaires", c'est une phrase sans substance...

 

Quant à Negawatt, j'ai lu le scénario complet et les hypothèses, et je n'ai pas vu des éléments très importants : combien ça coûtera, qui paiera et comment on fera pour persuader tous les français d'adhérer au mode de vie dont il est question. Même ceux qui pensent que Negawatt est une obligation ne sont pas volontaires pour y aller, et attendent une contrainte. Les autres, la masse qui ne voudra pas y aller, on fait comment ? Contrainte physique ?

 

il y a 13 minutes, Regismu a dit :

sauf que vous partez d'une idée fausse le nucléaire n'est pas decarboné de plus pourquoi le béton d'une éolienne serait plus carboné que le béton du nucléaire autrement plus volumineux ... 

C'est complètement faux... Sérieusement, il faut un peu regarder les chiffres et abandonner les idées toutes faites...  L'éolien consomme BEAUCOUP, BEAUCOUP plus de ressources pour faire la même quantité d'électricité que le nucléaire. Et la production nucléaire est à peu près aussi (peu) carbonée que l'éolien, et plus "propre" en GES que le PV, le gaz et le charbon évidemment.

il y a 21 minutes, Regismu a dit :

et l'Allemagne aussi se sort du nucléaire et du fossile grâce aux ENR ...:)

Du nucléaire oui, du fossile pas du tout. Et il est probable qu'après avoir dépensé des centaines de milliards d'euros, ils n'auront plus les moyens de s'attaquer au fossile justement, qui est le plus gros des soucis.

 

Globalement je pense que ça ne sert à rien de discuter si vous avez une idée toute faite basée sur très peu d'infos qui sont globalement fausses... Et le plus "drôle" est que vous me conseillez de me renseigner...

 

Je pense que @bdd13 a bien résumé la situation dans laquelle on se trouve. On n'est pas obligé d'aimer, mais on peut difficilement le nier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Oui j'ai des idées très arrêtées mais je cite des faits publics et facilement vérifiables donc si vous niez les faits avérés et si vous tronquez aussi  mes propos 😉   ...  il n'est pas possible de discuter ....

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Regismu : si si, il est possible de discuter. Je vous promets que je voudrais bien adhérer à tout ce que vous dites. mais effectivement, comme le dit LapinCretin, à un moment, il faut regarder les chiffres, et ce n'est pas facile (souvent des sites techniques en anglais, pas à la portée de tout le monde, il faut bien le dire). Mais avec de la patience, on y arrive.

Il y a beaucoup d'idées colportées pour manoeuvrer les foules...

Le scénario Negawatt est à prendre en compte, car si on n'applique pas toutes les pistes pour réduire les émissions, nous n'y arriverons pas, c'est clair. L'énergie qu'on ne consomme pas est évidemment la première qu'on n'a pas à produire. Quand on voit que le "Trophée des Champions" entre le PSG et Rennes s'est déroulé en Chine, et que tout le monde applaudit, il y a bien quelque chose qui ne tourne pas rond. Comme faire l'apologie de cet homme qui "entre dans l'histoire" car il a traversé la Manche sur une planche aux 3l de pétrole à la seconde : on est mal barrés.

Mais revenons à la science : quand on dit que le "nucléaire est décarboné", on veut dire que la production de chaleur dans le réacteur n'émet pas de CO2 (la réaction produit des neutrons et du plutonium, mais pas de CO2 !!). Les tours réfrigérantes ne produisent pas non plus de CO2 (c'est une circulation d'air atmosphérique dont on transforme l'état de la vapeur d'eau existante pour profiter des propriétés physiques de transformation d'état, tantôt endothermique (absorbe de la chaleur) tantôt exothermique (produit de la chaleur), mais le bilan est nul. Ce que vous voyez est un panache d'eau condensée.

En revanche, une centrale "produit" du CO2 au moment de la fabrication des éléments qui la composent (essentiellement du béton). Mais entre les 19 centrales et leur béton, et les 4000 éoliennes avec à chaque fois 2000 tonnes de béton dessous, je ne suis pas sûr que les écarts soient bien grands en matière de production de CO2 à l'installation.

Pour l'Allemagne, comme le dit très bien LapinCrétin, tout reste à faire. Ils ont comblé l'augmentation de consommation des 20 dernières années par un programme d'ENR. Mais la décision de stopper des tranches nucléaires a augmenté mécaniquement les émissions de CO2 par une production plus cadencée dans leurs centrales à charbon et au gaz. L'investissement ENR allemand a été de 500 milliards d'euros. Et il en faudra autant pour abaisser les émissions de CO2 et les amener à celles de la France (qui a trente ans d'avance sur les émissions grâce au nucléaire).

Quand les chiffres tombent, eh bien.... on tombe par terre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Bdd13 

 

 mais justement tu reprends certains hoaxs de LapinCretin sans verifier la realite des faits 

 

Quel serait le problème avec le béton des éoliennes qui sera dans tous les cas facilement recyclables en cas de besoin en effet je trouve pour les dernières et plus grandes eoliennes un socle de 600m3

 

L'Allemagne se sort du nucléaire et du fossile avec les ENR meme si c'e n'est pas assez vite leur Co baisse régulièrement c'est des faits officiels  facilement vérifiables  ...

pour le nucléaire on parle surtout des incidents de plus en plus nombreux et des rejets d'acide , de tritium et de chaleur  .. nefaste à la faun et à la flore et que tu retrouves dans l'eau que tu bois  alors que l'eau manque aux agriculteurs ... 

 

Quand aux chiffres du Co sur toute la filière du nucléaire ils sont tronqués c'est des etudes qui constatent que le nuk c'est pas si decarboné que ça ..     tiens tu pourrais calculer le béton de CIGEO ... que l'on ne pourra jamais recycler .. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rebonsoir Regismu,

Je reste respectueux me semble-t-il... "tu reprends certains hoaxs de LapinCretin sans vérifier la réalité des faits" : c'est une grave accusation non fondée. J'ai mes sources, et cela me suffit à dialoguer.

Je la refais : le problème du béton des éoliennes n'est pas le recyclage (je suis d'accord avec vous là-dessus). Je dis que fabriquer le béton est un problème. Votre calcul est le bon : 600 m3 de béton, c'est pas loin de 2000 tonnes car il est armé (densité béton : 2,5 + l'armature + les coques acier).

La fabrication du béton est fortement émissif en CO2, car les processus chimiques produisent du CO2 dans une réaction à 1400° (un four qui dégage aussi du CO2) pour la partie ciment.

Et donc, je dis qu'installer des centaines de milliers d'éoliennes est un vrai problème écologique, rien que pour les fondations.

Après, qu'on le récupère, c'est très bien, mais je dirais qu'on s'en fout : le mal est fait !

Pour le reste, l'Allemagne et le CO2 de la filière du nucléaire, pouvez-vous me citer vos sources que je puisse m'instruire ?
Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens sur la filière nucléaire : je ne conteste pas le fait que la filière soit (comme toutes les énergies, il n'y a pas de miracle) productrice de CO2 à un moment ou un autre (conception et démantèlement). Mais comme les ENR, pendant la phase de production, le nucléaire ne produit pas de CO2. 

Comme la puissance délivrée par une seule centrale est bien plus importante qu'une éolienne (compter environ 4000 éoliennes pour remplacer une centrale nucléaire moyenne française - on peut revenir ensemble sur ce chiffre), il faudrait donc 4000 x 600 m3 (2400000 m3) de béton pour les fondations d'un parc d'éoliennes remplaçant une centrale nucléaire.
Il serait intéressant de voir quel est le volume de béton utilisé pour la construction d'une centrale, une donnée que je n'ai pas encore....

Après, en termes de confort, lorsque j'appuie sur le bouton pour allumer la lumière, j'aime bien que ça marche. S'il n'y a pas de vent (et pas de soleil pour les panneaux), pas d'électricité. Il faut donc mettre en place les moyens palliatifs, dont on sait qu'ils sont complexes, et souvent à base de fossile pour la réactivité (gaz chez EDF pour une puissance équivalente au parc éolien).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

bdd13  trouvez les vrais infos par vous meme car elles sont bien publiques 

 

de plus qui parlent de remplacer le nucléaires par que de l'eolien ?  c'est bien toutes les ENR qui le font .. comment font les pays qui n'ont pas de nucléaires et de fossiles ?  le temps qu'il y aient assez de puissance d'ENR en cas debesoin   on peut utiliser les moyens palliatifs déja installés pour pallier aux defaillances du nucléaire 

 

Edited by Regismu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...