Jump to content
Révolution Energétique
Sign in to follow this  
falcon

c'est criminel de sortir du nucléaire !

Recommended Posts

En matière d'énergie il faut savoir de quel grandeur on parle !  les renouvelables ne représentent qu'une minuscule fraction de l énergie consommé en France (regarder la courbe violette du graphique) et durant toute l'année dernière cette fraction a cessé de croitre !  De plus par nature les renouvelables produisent de manière intermittente et néccesitent donc que l'hydraulique puisse prendre le relai en permanence. Avec le passage du "pic oil" et une politique volontaire pour limiter les changements climatiques il faut trouver une source d"énergie qui se substitue aux énergies fossiles (gaz+pétrole = courbe verte et rouge) soit environ un énorme 50% !  La seule source d'énergie disponible en 30 ans pour remplir le GAP est le nucléaire !!! Jamais les renouvelables n'arriveront a dépasser les 10% et si ils y parvenaient on risquerai des black out électrique dont on peut avoir un florilège détaillé des conséquenses très graves ici: 

  https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM      

le nucléaire est un risque certain mais un blackout électrique du a de mauvais choix politiques tuera assurément du monde !!  

C'est en cela que je dit sortir du nucléaire est criminel et fera des morts !

 

J'ai eu beau chercher des solutions à la disparition forcé et prochaine des énergie fossiles, la seule solution disponible et viable que j'ai trouvé est de construire en urgence des dizaines de centrales nucléaires en France et des centaines dans le monde !  De nouvelles centrales avec une sécurité accru et des techno non pas basé sur l'U235 mais sur l'U238 et le thorium !

 

Petit retour sur le black out electrique:

 

il existe plus de 300 déclencheurs qui peuvent provoquer un black out électrique et le réchauffement climatique en augmente le risque !!!  

Un black start c.a.d un redémarrage complet du réseau électrique au dela de 24h de coupure est très délicat à réussir avec un risque élevé de nouveau black out car dans ce cas les systèmes qui pilotent et sont piloté à distance dans le réseau électrique ne sont plus forcément alimenté puisque leurs batteries sont déchargé au bout de plusieurs heures ou jours !  Au dela de 5 jours de black out, un black start réussi ne pourrait etre vraiment possible qu'au bout de plusieurs mois et si plusieurs conditions sont réuni comme la disponibilité de canaux de télécommunication entre TOUT les intervenants du black start !  Et comme cette opération délicate n'a encore jamais été tenté ca risque de ne pas marcher du premier coup !

 

Conférence de Grégoire Chambaz donnée le 16/05/2019 à l'Inria Grenoble:      https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM

Allez sur les 300 je vous en donne 3:

-le 23 juillet 2012 du fait d'une tempete solaire on a faillit avoir un blackout électrique planétaire !  Par chance la masse coronale est partie dans le sens opposé à la terre. 

-En cas de tension international un seul pulse EMP généré par une puissance nucléaire peut provoquer un black out électrique sur tout un continent ! 

-Un hacker peut tout a fait aussi détruire physiquement (et à distance de n'importe quel point de la planète) une turbine de centrale électrique comme l'a démontré l'expérience Aurora réalisé aux USA !  Et les prochaines tensions internationales après les attaques informatiques se focaliseront sur la destruction 'soft' des sources énergétiques de l'adversaire !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, falcon a dit :

En matière d'énergie il faut savoir de quel grandeur on parle !  les renouvelables ne représentent qu'une minuscule fraction de l énergie consommé en France (regarder la courbe violette du graphique) et durant toute l'année dernière cette fraction a cessé de croitre !  De plus par nature les renouvelables produisent de manière intermittente et nécessitent donc que l'hydraulique puisse prendre le relai en permanence. Avec le passage du "pic oil" et une politique volontaire pour limiter les changements climatiques il faut trouver une source d"énergie qui se substitue aux énergies fossiles (gaz+pétrole = courbe verte et rouge) soit environ un énorme 50% !  La seule source d'énergie disponible en 30 ans pour remplir le GAP est le nucléaire !!! Jamais les renouvelables n'arriveront a dépasser les 10% et si ils y parvenaient on risquerai des black out électrique dont on peut avoir un florilège détaillé des conséquences très graves ici: 

  https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM      

le nucléaire est un risque certain mais un blackout électrique due à de mauvais choix politiques tuera assurément du monde !!  

C'est en cela que je dit sortir du nucléaire est criminel et fera des morts !

 

J'ai eu beau chercher des solutions à la disparition forcé et prochaine des énergie fossiles, la seule solution disponible et viable que j'ai trouvé est de construire en urgence des dizaines de centrales nucléaires en France et des centaines dans le monde !  De nouvelles centrales avec une sécurité accru et des techno non pas basé sur l'U235 mais sur l'U238 et le thorium !

 

Petit retour sur le black out électrique:

 

il existe plus de 300 déclencheurs qui peuvent provoquer un black out électrique et le réchauffement climatique en augmente le risque !!!  

Un black start c.a.d un redémarrage complet du réseau électrique au dela de 24h de coupure est très délicat à réussir avec un risque élevé de nouveau black out car dans ce cas les systèmes qui pilotent et sont piloté à distance dans le réseau électrique ne sont plus forcément alimenté puisque leurs batteries sont déchargé au bout de plusieurs heures ou jours !  Au dela de 5 jours de black out, un black start réussi ne pourrait etre vraiment possible qu'au bout de plusieurs mois et si plusieurs conditions sont réuni comme la disponibilité de canaux de télécommunication entre TOUT les intervenants du black start !  Et comme cette opération délicate n'a encore jamais été tenté ca risque de ne pas marcher du premier coup !

 

Conférence de Grégoire Chambaz donnée le 16/05/2019 à l'Inria Grenoble:      https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM

Allez sur les 300 je vous en donne 3:

-le 23 juillet 2012 du fait d'une tempete solaire on a faillit avoir un blackout électrique planétaire !  Par chance la masse coronale est partie dans le sens opposé à la terre. 

-En cas de tension international un seul pulse EMP généré par une puissance nucléaire peut provoquer un black out électrique sur tout un continent ! 

-Un hacker peut tout a fait aussi détruire physiquement (et à distance de n'importe quel point de la planète) une turbine de centrale électrique comme l'a démontré l'expérience Aurora réalisé aux USA !  Et les prochaines tensions internationales après les attaques informatiques se focaliseront sur la destruction 'soft' des sources énergétiques de l'adversaire !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Tout ça c'est bien gentil. On veut construire en urgence des nouvelles centrales, mais en est on capable, et à quel prix ?

Pour l'instant la France construit un unique réacteur à Flamanville, mais le chantier va vers les 10 ans de retard et le budget explose.

A un moment donné on ne peut pas vouloir nier la réalité économique au prétexte d'une religion pro nucléaire.

Quand on voit ce qu'il se passe à Flamanville, on comprend pourquoi les investisseurs préfèrent mettre leurs milliards dans le solaire ou l'éolien plutôt que le nucléaire.

Techniquement parlant, les énergies renouvelables tiennent la route. Le nucléaire peut il faire face à cette concurrence ? Nous le verrons bien.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/tarn-et-garonne/montauban/incident-centrale-nucleaire-golfech-veille-inspection-autorite-surete-nucleaire-1735415.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1570948997&fbclid=IwAR0XgrFV1UMYO1nYOdWjGjZggOY2YWHTACmR_b54d4T4ruTqaj-lIWgzuKk#xtor=CS1-746

combien d'incidents réels non déclaré?

a quel niveau d'incident faut-il arriver avant d'arrêter ces bombes à retardement?

on attend qu'une région entière soit détruite?

 

 

Edited by gepeliste62

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Il y a 12 heures, gepeliste62 a dit :

a quel niveau d'incident faut-il arriver avant d'arrêter ces bombes à retardement?

on attend qu'une région entière soit détruite?

Oui, nous attendons l'accident majeur pour changer. Trop d'intérêts pas ailleurs. Espérons simplement que les dégâts et les morts de l'accident déclencheur ne seront pas trop nombreux. Mais, à voir le Japon, il faut que ce soit majeur pour que l'abandon soit inéluctable. La disparition d'un village et l’irradiation des alentours n'y suffira pas.

En attendant, on accumule les déchets...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/10/2019 à 10:10, Greenisthecolour a dit :

Pour l'instant la France construit un unique réacteur à Flamanville, mais le chantier va vers les 10 ans de retard et le budget explose.

A un moment donné on ne peut pas vouloir nier la réalité économique au prétexte d'une religion pro nucléaire.

Quand on voit ce qu'il se passe à Flamanville, on comprend pourquoi les investisseurs préfèrent mettre leurs milliards dans le solaire ou l'éolien plutôt que le nucléaire.

Techniquement parlant, les énergies renouvelables tiennent la route. Le nucléaire peut il faire face à cette concurrence ?

Est-ce que vous connaissez la différence entre l'EPR et l'éolien ou le photovoltaïque ?

 

L'EPR est payé par une société privée, EDF, qui a fait 1.2 milliards d'euros de bénéfice en 2018, et 2.8 milliards en 2017.

Le photovoltaique et le renouvelable coûtent à l'état 120 milliards d'euros de subventions. Les investisseurs y mettent de l'argent uniquement parce qu'il y a le gâteau des subventions. En Chine et en Allemagne, quand les subventions se sont taries, les investisseurs ont disparu. Elle est là, la réalité économique.

 

On n'est pas obligé d'aimer l'énergie nucléaire, mais penser qu'on peut s'en passer pour faire du courant décarboné en France (pas de possibilité de plus d'hydraulique ou de géothermie), c'est se leurrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, LapinCretin a dit :

L'EPR est payé par une société privée, EDF

dont 83,5% appartient à l'état

donc payé par nous, nos impôts si tu préfère.

finalement, les EnR coutent beaucoup moins cher et produisent maintenant

l'EPR  , il produira quant? si il produit quelque chose un jour, donc pour le moment 12,5M€ pour zéro kWh produit

quelques milliard , pas 120 comme tu l'affirme , pour les EnR qui produisent bien plus depuis des années

il a été calculer que pour le montant actuel de l'EPR , si c'étais des EnR qui avais été construit, ils produirais 25MWh par an 

l'EPR, c'est 12MWh par an de prévu, si un jour il produit quelque chose

c'est sur quel poste que le gaspillage se trouve?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LapinCretin a dit :

 

Le photovoltaique et le renouvelable coûtent à l'état 120 milliards d'euros de subventions. 

 

 

Pouvez vous avancer une source au sujet de ces 120 milliards de subventions ?

 

Merci à @gepeliste62 pour avoir clarifier à propos de "edf société privée", effectivement ça m'avait fait un petit choc en lisant ça.

 

https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/investisseurs-actionnaires/l-action-edf/structure-du-capital

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cours d'économie de niveau lycée : dans une entreprise, les actionnaires achètent des actions à un moment, et constituent ce qu'on appelle le capital ; mais les actionnaires ne paient pas les dépenses courantes et les investissements de l'entreprise. L'entreprise fait ça soit en empruntant, soit en investissant ses bénéfices. Vous êtes au courant de ça ? Et ça tombe bien, EDF fait des gros bénéfices. 2018 1,2 milliards, 2017 2,8 milliards, 2016 2,9 milliards, 2015 2 milliards, entre 2012 et 2014, 4 milliards par an etc. Je ne sais pas qui a rêvé que l'état paierait l'EPR ?  C'est l'inverse - l'état touche des dividendes chaque année. Et tout ça avec l'électricité la moins chère d'Europe pour les clients (vous), et quasiment la moins carbonée d'Europe pour faire bonne mesure. A chaque fois que quelqu'un vous dit (ou vous fait croire) que l'état paiera pour l'EPR, c'est soit un ignorant, soit un menteur. Tous les retards et les surcoûts sont assumés par EDF, et ça bouffe dans leurs (confortables) bénéfices.

 

A côté de ça, l'état subventionne l'éolien et le PV à mort : https://www.lemonde.fr/blog/huet/2018/04/19/la-cour-des-comptes-alerte-sur-le-cout-des-enr/ En 2017, la somme de tout ce qui a été promis était de 121 milliards. Même si on avait arrêté d'installer des éoliennes et du PV en 2017, cet argent finira par être payé aux promoteurs de parcs éoliens et PV. Et comme on est tout contents d'avoir installé encore plus depuis, cette somme a encore grossi...

 

Avec 120 milliards, on a de quoi faire environ 10 EPR, soit 16 GW qui produisent environ 80-85% du temps = équivalent de 13 GW pendant 60 ans.

A la place on a installé 22 GW de PV et éolien qui produisent environ 15-17% du temps = l'équivalent de 3.5 GW pendant 25 ans.

 

Le pire est que le PV et l'éolien ne permettent pas de décommissionner quoi que ce soit comme centrale existante, parce qu'il y a des périodes où le PV et l'éolien sont à 0. Il suffit de voir comment ça a fonctionné en Allemagne :

 

Surplus+intermittents+2017.jpg

 

L'éolien et le PV se sont littéralement empilés sur l'existant sans rien remplacer. Même en ajoutant presque 100 GW (!!) de capacité en 15 ans, ils n'ont pas pu décommissionner de capacité existante. Tout ce qu'ils ont réussi à faire, c'est arrêter temporairement, quelques heures ou jours à la fois, des centrales existantes (ce qui est Allemagne est bien, parce que ça évite de bruler du charbon ou du gaz). Quand l'existant arrivera en bout de vie, il faudra le remplacer ; quand l'éolien et le PV arriveront en bout de vie, on verra ce qu'ils feront. Pour l'instant ils ont dépensé 500 milliards (!!) pour ça, et leur courant coûte quasiment le double d'en France.

 

J'espère que ça remet les idées en place sur l'aspect économique de la chose. Sur cet aspect, la désinformation tourne à plein régime.

 

Il y a 4 heures, gepeliste62 a dit :

il a été calculer que pour le montant actuel de l'EPR , si c'étais des EnR qui avais été construit, ils produirais 25MWh par an  

l'EPR, c'est 12MWh par an de prévu, si un jour il produit quelque chose 

Je veux bien le détail du calcul, pour rigoler... C'est absolument impossible. Ou alors, avec un hamster qui tourne dans une cage, j'alimente la France, et le hamster ne mangeant que des épluchures, c'est gratuit...

Share this post


Link to post
Share on other sites

on va donc raisonner autrement, si il n'y avais pas d'investissement , toujours à perte , pour l'EPR, l'état, donc nous, aurions toucher 12M€  de dividendes

entre les impôts sur les bénéfices et les dividendes directs.

donc d'un coté 12 M€ qui ne rapporte strictement rien + xxxxxxxxxM€ de dépenses prévisible pour les couts de production + xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxM€ de démantèlement , chiffre totalement inconnu a ce jour, + xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxM€ pendant des millénaires pour la garde de l'enfouissement des déchets 

et de l'autre 120M€ sur 50 ans avec un rendement garantie de production et un cout de démantèlement quasi nul

 

quel est donc le cout réel du nucléaire? a ce jour, personne n'est capable de le calculer, mais ce qui est sur c'est que

même en ne prenant pas en compte les dégâts suite aux accidents nucléaires majeurs qui on déjà eu lieu, le cout du nucléaire est supérieur au EnR sur le long terme

les EnR n'en sont qu'a leurs début avec des progrès en progression permanente, le stockage qui compensera les moments de baisse de production se mettent en place.avec la maitrise des consommation, l'équilibre est en vue

même si il faut dépenser des centaines de milliard supplémentaire , ce sont des investissement sur l'avenir

alors que le nucléaire ce sont des dépenses qui seront laisser aux générations futures

 

les cours d'économie que tu cite, sont bien issue de la finance actuelle qui ne vois surtout pas dans l'avenir mais uniquement sur du court terme 

"après moi le déluge" est leur devise et apparement la tienne

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'article du blog du monde.

Cours d'économie niveau bac+2: est ce qu'une entreprise privée pourrait vraiment tourner avec 40 milliards de dettes ?

http://www.leparisien.fr/economie/edf-quand-la-dette-et-les-investissements-sur-le-nucleaire-plombent-le-groupe-15-04-2019-8053338.php

Ce n'est possible que parce que l'état est derrière. Too big to fail.

Comme l'etat est derrière, il peut se permettre également de brider le coût d'achat de l'électricité.

Le consommateur ne paie pas le vrai prix de l'électricité nucléaire actuellement. Pendant ce temps la dette d'edf se creuse, alors qu'edf a justement besoin d'argent pour rénover et prolonger la vie des centrales actuelles.

Le consommateur paie en revanche le vrai prix des enr via la CSPE.

Difficile de faire des comparaisons.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on rentre dans la discussion de la dette d'EDF, on se lance dans plein d'autres sujets financiers : EDF est forcé par l'état (toujours lui) à vendre à ses concurrents un quart de sa production à 42€, bien en-dessous du prix de marché. Ça s'appelle ARENH, et ça n'aide pas du tout EDF financièrement. Et effectivement, le système électrique français, qui sert de colonne vertébrale à celui européen, est too big to fail - heureusement qu'on ne lâche pas ça à une société privée quelconque qui aura comme seul intérêt les bénéfices du trimestre prochain.

Mon propos n'était pas d'aller dans l'analyse des comptes d'EDF, c'était juste un rappel : quand l'EPR a pris un surcoût d'un milliard ou deux, on n'a pas augmenté les taxes et les prix de l'électricité, on a demandé à EDF à se démerder (=emprunter). Par contre quand on a filé 120 milliards pour mettre en place plus de renouvelable, ben là on a ajouté la ligne CSPE sur la facture, puis la ligne CTA (transport), le renforcement du réseau pour gérer l'intermittence. Et maintenant RTE annonce déjà que cette ligne va augmenter sévèrement dans les années à venir :

image.jpg

 

 

Et la question qui tue : est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'on a eu pour ces 120 milliards, qu'on n'aurait pas eu sans ? Ça n'a pas permis de réduire le carbone dans la production électrique française, ça n'a pas permis de produire de l'électricité qu'on n'aurait pas eu autrement. Je cherche encore l'utilité. En revanche, les mêmes 120 milliards auraient permis (par exemple) le grand carénage, avec pas mal de monnaie restante pour désendetter EDF.

 

Je suis pour la production d'énergie locale, l'autoconsommation et la recherche de l'autonomie. Mais croire qu'on va remplacer, dans un pays comme la France ou l'Allemagne, le système de production existant par de l'éolien et du PV, c'est se leurrer. Au mieux (ou au pire) on va mettre en place un méga doublon, et on va devoir conserver l'existant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@gepeliste62 les 12 milliards qui n'ont rien rapporté m'ont fait sourire. C'est comme mes cotisations retraites, je devrais arrêter de les payer, elles ne m'ont jamais rien rapporté jusqu'à présent. Quand je pense à tout ce que j'aurais pu me payer avec... Vous connaissez le concept d'investissement ?

Et dans le paragraphe d'après, on ne connaît pas le coût du nucléaire, mais il est supérieur à celui des renouvelables... Ça aussi c'est fort comme mode de pensée. Je ne sais pas ce que vous gagnez, mais c'est plus que moi, je le sais !

Enfin, sur la dernière ligne, vous me prêtez des propos et des intentions que je n'ai pas, alors je vais le faire aussi : vous êtes un défenseur inconditionnel de l'énergie fossile et vous souhaitez le réchauffement climatique.

 

Ca fait plaisir d'avoir une discussion de bon niveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, LapinCretin a dit :

Mais croire qu'on va remplacer, dans un pays comme la France ou l'Allemagne, le système de production existant par de l'éolien et du PV,

tu a une vison hyper limitée des EnR

heureusement qu'il n'y a pas que ces 2 éléments

sinon, en effet , le nucléaire ne serais pas remplaçable

il y a 3 minutes, LapinCretin a dit :

vous êtes un défenseur inconditionnel de l'énergie fossile et vous souhaitez le réchauffement climatique.

tout au contraire , je suis contre toute énergie fossile et pour une limitation drastique du réchauffement climatique , quelqu'en soi le prix financier

la destruction de toute vie , a cause du nucléaire: non

il y a 6 minutes, LapinCretin a dit :

Je ne sais pas ce que vous gagnez, mais c'est plus que moi, je le sais !

alors tu va mourir de faim dans peu de temps

ou tu devra aller aux restos du coeur et autres oeuvres de bienfaisance

tu déforme mes propos

le cout du nucléaire est extreme et pour le moment bien supérieur aux EnR 

son prix ne peu qu'augmenter, mais dans quelle proportions nulle ne le sait puisqu'on ignore si il y aura ou pas un accident majeur 

c'est pour cela qu'on ne peu le connaitre 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LapinCretin a dit :

 

Je suis pour la production d'énergie locale, l'autoconsommation et la recherche de l'autonomie. Mais croire qu'on va remplacer, dans un pays comme la France ou l'Allemagne, le système de production existant par de l'éolien et du PV, c'est se leurrer. Au mieux (ou au pire) on va mettre en place un méga doublon, et on va devoir conserver l'existant.

Je ne suis pas d'accord avec cette affirmation. C'est sûr qu'on ne peut pas se passer du nucléaire du jour au lendemain. Cependant, d'autres pays européens (la GB, les pays bas) ont réussi à porter la part des enr à des niveaux très importants. Cela montre que c'est techniquement et financièrement possible.

https://www.20minutes.fr/monde/2628591-20191015-royaume-uni-energies-renouvelables-deviennent-premiere-source-electricite

Le décideur politique a le choix entre une industrie nucléaire qui semble en grande difficulté (perte de compétences, dettes, débouchés à l'export très limités)  et dont on connaît les risques , ou faire appel à des technologies nouvelles, plus diverses, sans risques sur le plan sanitaire, mais qui n'ont pas encore fait totalement leurs preuves pour de la production à grande échelle.

On peut railler le gaspillage de subventions à l'enr en France, tout comme on peut railler les déboires de l'epr, mais il n'en demeure pas moins que d'autres pays avancent avec les enr, et bien plus vite que nous.

Il semblerait que l'état français cherche à créer 6 nouveaux epr, ce qui est finalement peu par rapport au nombre de réacteurs qui vont devoir être mis hors service.

Si ça marche on sera content. Si c'est parti pour 15 ans de chantier et qu'entre temps les enr prennent leur envol en France comme dans d'autres pays actuellement, ce sera vraiment de l'argent gaspillé et des risques encourus inutilement.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Pays Bas ? 80% ou plus de leur courant est fait à partir de fossile. Ils sont parmi les plus mauvais élèves en Europe pour les GES dus à l'électricité. Je pense qu'il y a erreur là, c'est le pire exemple de ce qu'il ne faut plus faire.

Le Royaume Uni a effectivement augmenté son parc installé en éolien mais le backup de cet éolien est surtout du gaz. Au final ils émettent 6 fois plus de CO2 par kWh que la France (dans les 300g vs 50 g en France). Ce n'est pas un modèle à suivre.

On peut mettre la quantité qu'on veut comme renouvelable, ce qui va dicter les émissions, c'est ce qu'on met comme backup quand le renouvelable ne tourne pas. En Allemagne, c'est du charbon et du gaz --> le résultat est catastrophique (450 g CO2/kWh). Ils auraient conservé le nucléaire pour réduire le charbon, le résultat aurait été largement meilleur.

 

En France, on n'a pas besoin de renouvelable pour faire du faiblement carboné. Au contraire, en diminuant le nucléaire, on va ajouter du renouvelable (pourquoi pas) mais surtout du backup au gaz, parce qu'il n'y a rien d'autre, et les émissions vont exploser. On ne peut pas tricher avec la physique. On peut espérer qu'un jour on fasse une percée magique dans le stockge, mais augmenter fortement les émissions de GES et compter sur un espoir n'est pas réaliste.

 

La perte de compétences, les dettes et les débouchés limités pour l'export sont surtout vrais pour le nucléaire français, pas le nucléaire en général. Les chinois ont déjà fini leurs 2 EPR, bien avant la France alors qu'ils ont commencé après, et ils exportent leur technologie vers une douzaine de pays. C'est la France qui devrait avoir eu ces marchés...

 

il y a 27 minutes, Greenisthecolour a dit :

d'autres pays avancent avec les enr, et bien plus vite que nous.

J'ai posé une question sans réponse au-dessus : pourquoi on devrait faire plus d'EnR en France exactement ? Je veux dire, dans quel but ou avec quel objectif ? Juste parce que les autres le font ou bien il y a une vraie raison ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, gepeliste62 a dit :

son prix ne peu qu'augmenter, mais dans quelle proportions nulle ne le sait puisqu'on ignore si il y aura ou pas un accident majeur  

Je vais vous aider : un jour, on ne sait pas quand, on aura un accident majeur sur un réacteur en France. Peut-être demain, ou peut-être dans 50 ans. Vous vous imaginez sans doute Tchernobyl ou Fukushima ; en fait l'accident ressemblera plutôt à celui de Three Mile Island (même type de réacteur REP qu'en France et architecture globale similaire). Réacteur détruit, un ou deux milliards de dommages pour l'exploitant (EDF) et quasiment aucun effet sanitaire mesurable en dehors de l'enceinte de la centrale. Penser qu'un réacteur français va se comporter comme le RBMK de Tchernobyl, c'est croire que les réservoirs d'hydrogène de l'Airbus A380 vont prendre feu spontanément parce que vous avez vu un reportage sur le Hindeburg (indice : il n'y a pas de réservoir d'hydrogène dans un A380).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, LapinCretin a dit :

 

J'ai posé une question sans réponse au-dessus : pourquoi on devrait faire plus d'EnR en France exactement ? Je veux dire, dans quel but ou avec quel objectif ? Juste parce que les autres le font ou bien il y a une vraie raison ?

Si on souhaite se passer du pétrole pour le transport, il faut augmenter de 15% la production d'électricité. (Source erdf)

D'ici 20 ans, bon nombre de réacteurs nucléaires vont être mis hors service, et il va bien falloir les remplacer par quelque chose d'autre.

Pour cela, on n'a le choix qu'entre le nucléaire ( nouveaux reacteurs) et les ENR (car on est bien tous d'accord pour ne pas brûler plus de gaz ou de pétrole), choix dont j'ai expliqué la problématique plus haut.

 

A propos de la révolution du stockage, je pense pour ma part qu'elle est en marche, et qu'on en est qu'au début. Par ailleurs, les progrès du transport par courant continu sur des longues distances laissent envisager la possibilité de longues interconnexions au niveau européen pour pallier aux intermittences régionales, ce qui limiterait les besoins réels de stockage.

 

Les avancées technologiques dans ces domaines font que désormais le nucléaire n'est plus l'unique solution envisageable pour produire de l'électricité decarbonée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, LapinCretin a dit :

Je vais vous aider : un jour, on ne sait pas quand, on aura un accident majeur sur un réacteur en France. Peut-être demain, ou peut-être dans 50 ans. Vous vous imaginez sans doute Tchernobyl ou Fukushima ; en fait l'accident ressemblera plutôt à celui de Three Mile Island (même type de réacteur REP qu'en France et architecture globale similaire). Réacteur détruit, un ou deux milliards de dommages pour l'exploitant (EDF) et quasiment aucun effet sanitaire mesurable en dehors de l'enceinte de la centrale. Penser qu'un réacteur français va se comporter comme le RBMK de Tchernobyl, c'est croire que les réservoirs d'hydrogène de l'Airbus A380 vont prendre feu spontanément parce que vous avez vu un reportage sur le Hindeburg (indice : il n'y a pas de réservoir d'hydrogène dans un A380).

alors , moi aussi je vais t'aider

la marmotte .................

si tu pense vraiment que les autorité sont transparentes sur le nucléaire, comme sur le reste (lubrizol pour rester dans l'actualité)

pense que le papa noel c'est le 25 décembre

mais c'est pour les enfants

pas pour les adultes responsables

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne m'inscrierais pas dans votre débat qui me semble complètement dépassé vu l'état de la planète.

 

Pour ma part, je constate qu'enedis et consort font un lobbying forcené pour éviter que les projets d'autoconsommation collective ne soient rentables et se multiplient, que ces même sociétés ont profité des primes très importantes pour se développer en ENR mais préfèrent vendre leur production à l'étranger car plus rentable.

Je maintiens que la solution est au niveau local par des acteurs et consommateurs locaux malgré le racket d'edf avec la TURPE et bientôt beaucoup plus grâce à linky.

 

Depuis plus d'une semaine, le photovoltaïque est très bas et c'est l'eolienne qui produit pour les besoins du site. Tout va bien, merci...

  • Like 1

Site en autoconso mixte hybride avec vente de surplus.

VE depuis de nombreuses années.

Productrice ENERCOOP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Greenisthecolour a dit :

il va bien falloir les remplacer par quelque chose d'autre.

Pour cela, on n'a le choix qu'entre le nucléaire ( nouveaux reacteurs) et les ENR (car on est bien tous d'accord pour ne pas brûler plus de gaz ou de pétrole)

Pas tout à fait... Pour remplacer le nucléaire, on aura le choix entre nucléaire et fossile (gaz), et quelle que soit l'option choisie on aura une certaine quantité de EnR qui permettra de temps en temps de réduire ou arrêter le nucléaire, respectivement le gaz. Il faut comprendre que l'EnR ne dimensionne pas la capa de production ; quand il tourne, on arrête le principal, quand il ne tourne pas, on fait tourner le principal. Le foisonnement est une idée sympathique mais n'existe pas dans la pratique, et le stockage suffisant existera peut-être un jour, mais pas dans les 10 ou 20 ans.

Donc notre choix pour remplacer le nucléaire sera le nucléaire ou le gaz, et la taille du doublon en EnR que nous souhaitons avoir en parallèle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Gwladys a dit :

Je maintiens que la solution est au niveau local par des acteurs et consommateurs locaux malgré le racket d'edf avec la TURPE et bientôt beaucoup plus grâce à linky. 

Bonsoir @Gwladys, si j'étais en logement individuel avec du terrain je ferais certainement le choix d'une installation la plus autonome possible. Je suis hélas en collectif avec beaucoup de copropriétaires >70 ans qui ont un référentiel différent et qui ne voient pas bien l'intérêt d'un investissement sur 15-20 ans (et pour cause).

 

Mais à côté des "chanceux" qui sont en individuel et qui ont les moyens, il y a des gros besoins "nationaux" (grandes agglomérations, industries, SNCF, demain j'espère transport électrifié). Et il faudra bien des solutions qui vont au-delà des producteurs locaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, LapinCretin a dit :

Donc notre choix pour remplacer le nucléaire sera le nucléaire ou le gaz, et la taille du doublon en EnR que nous souhaitons avoir en parallèle.

tu reste sur une projection a court terme

et c'est pour cela que tu n"arrivera jamais a comprendre correctement les vrai enjeu du monde

personne ici ne va dire qu'il faut arrêter le nucléaire dans les 10 ans qui viennent

mais il faut comprendre que dans les 40/50 ans , il faudra avoir mis une solution multi énergie renouvelable pour remplacer tout ce qui est fossile , y compris le nucléaire qui consomme des produit qui auront une fin.

c'est dans ce sens qu'il faut agir des à présent

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur ça on est d'accord, peut-être que dans 50 ans le renouvelable sera viable par lui-même (stockage par exemple) et n'aura plus besoin d'une base pilotable. Donc d'ici à dans 50 ans il n'y a pas besoin de mettre des centaines de milliards d'euros pour essayer de remplacer un courant décarboné par un autre décarboné mais qui ne tourne que 20% du temps et qui consomme des ressources à fond les manettes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  



×
×
  • Create New...