Jump to content
Révolution Energétique
Yoann

La sortie du nucléaire sous 50 ans vous semble t-elle possible en France ?

La sortie du nucléaire sous 50 ans vous semble t-elle possible en France ?  

11 members have voted

  1. 1. La sortie du nucléaire sous 50 ans vous semble t-elle possible en France (si la volonté politique est réelle) ?

    • Oui
      10
    • Non
      1


Recommended Posts

Je lis sur Wikipedia que plusieurs pays se sont engagés dans une sortie du nucléaire :

Citation

La sortie du nucléaire civil a été mise en place en Autriche (1978), Suède (1980), Italie (1987), Belgique (1999), Allemagne (2000), Suisse (2011), dans la province du Québec (2013) et elle est discutée dans d'autres pays.

L'Autriche interdit l'exploitation de l’énergie nucléaire depuis un référendum en 1978, renforcé par une loi puis inscrit dans sa constitution en 19991.

L'Espagne a des lois qui interdisent la construction de nouvelles centrales nucléaires. Dans d'autres pays, ces politiques ont été suspendues, par exemple en Suède.

En Suisse, le gouvernement prévoit une sortie progressive du nucléaire d'ici 2034.

Est-ce que ça vous parait possible qu'en France, avec une vraie volonté politique, on arrive à sortir du nucléaire dans les 50 prochaines années ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le scénario negaWatt, à étudier de près et avec sérieux, inclut la sortie du nucléaire. C'est possible, avec les bonnes décisions. Reste à savoir si c'est souhaitable et voulu...

 

Un peu de lecture ? https://decrypterlenergie.org/category/production-denergie/nucleaire

 

Une étude de l'ADEME est venue confirmée cette possibilité : https://www.greenpeace.fr/lademe-presente-lelectricite-100-renouvelable/

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien sur c'est souhaitable au plus vite  et possible toutefois les lobbys Français  bloque toute évolution positive et c'est bien les citoyens en se reprenant en main qui font avancer dans le bon sens ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France ne sortira plus jamais du nucléaire.

Même si l'Etat décide d'arrêter l'exploitation des centrales dans 50 ans (le plus tôt sera le mieux), il y aura ensuite toute la phase de démantèlement des centrales qui durera des dizaines si pas des centaines d'années et toute la question de la gestion des déchets de haute activité à longue durée de vie que devront gérer les générations futures pendant des centaines de milliers d'années.

 

La première centrale française dont l'exploitation s'est arrêtée est la petite centrale de Brennilis en Bretagne dont le démantèlement a débuté en 1985. A l'heure actuelle EDF affirme avoir terminé les travaux d’assainissement des sols, mais le démantèlement du réacteur et des bâtiments n'a même pas encore commencé. L'estimation actuelle est que le site ne sera pas complètement assaini avant 2038 au plus tôt. En 2005 la Cour des comptes a estimé le coût du démantèlement à 485 millions €, soit 20 fois plus que ce qui avait été estimé au départ par EDF. Et il ne s'agit que d'une petite centrale expérimentale de 70 MW. Alors pouvez-vous imaginer ce que coûtera et combien de temps durera le démantèlement des gros réacteurs de 1000 MW ou plus ? Coûts qui seront évidemment supportés par l'Etat, c'est-à-dire par les citoyens.

Quant aux déchets de haute radioactivité et longue durée de vie qui seront encore dangereux pendant des centaines de milliers d'années (soit une période plus longue que l'existence de l'humanité puisque l'Homo Sapiens n'existe que depuis 300.000 ans), on imagine pour l'instant les enfuir à 500 m de profondeur à
Bure, à la limite entre la Meuse et la Haute Marne. Pendant toute cette durée, ces déchets extrêmement dangereux seront donc à la portée de n'importe quel dictateur fou ou organisation terroriste et ce ne sont pas les 500 mètres de profondeur qui pourront les empêcher d'aller les rechercher. Or quand on sait toutes les horreurs qui se sont passées au cours de l'histoire de l'humanité et encore pas plus longtemps qu'il y a 70 ans en Europe, qui pourrait jurer que ce genre de dictateur sanguinaire ou de terroriste ne sévira plus au cours des prochaines centaines de milliers d'années ?


En fait, les conséquences des catastrophes de Tchernobyl ou de Fukushima sont insignifiantes par rapport à la menace nucléaire que constitueront les déchets jusqu'à la fin des temps (humains). L'Etat français et probablement l'humanité n'existeront plus depuis longtemps  que les déchets seront toujours dangereux, peut-être même pour une future civilisation qui nous succédera.
C'est pourquoi j'affirme que la France et de nombreux autres Etats ne sortiront plus jamais du nucléaire. Mais ce n'est évidemment pas une raison pour arrêter l'exploitation des réacteurs le plus vite possible.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sur que c'est possible sous 50 ans. Avec en échange une forte augmentation des coûts de l'électricité et des rejets de gaz à effet de serre français, et potentiellement avec des blackouts dans l'ensemble de l'Europe de l'ouest. On peut également se passer d'électricité tout court, quitte à parler de choix délirants.

 

@adesir j'ai lu quelques pages sur le lien que vous mettez. Je suis stupéfait de voir qu'on peut nier aussi effrontément la réalité : https://decrypterlenergie.org/les-energies-renouvelables-sont-elles-intermittentes-2

Toute la page essaie de démontrer que le foisonnement existe, alors que l'observation de la réalité prouve le contraire, cf. les graphiques à partir de ce message :

 

Il suffit de regarder ce qui se passe depuis juin/juillet dans toute l'Europe... On est en train de parler de la couleur des vêtements de l'empereur alors qu'il se promène à poil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jos72 a dit :

il y aura ensuite toute la phase de démantèlement des centrales qui durera des dizaines si pas des centaines d'années

LOL pourquoi pas des milliers ou des millions d'années tant qu'on y est ? Le mythe du démantèlement-qu'on-ne-sait-pas-faire et hors de prix n'est plus vrai depuis le début des années 2000. Le plus intéressant chantier (parce que représentatif de ce qu'il faudra faire pour les 58 réacteurs actuels) : Chooz A. Chantier complet : en cours depuis 2007 et jusque 2022. Coût : 500 millions. La grande série permettra de le baisser sans doute à 350 millions. Jusque là respect du planning et du budget et aucun problème de sécurité. Cherchez "Chooz A" dans Google et attendez vous à voir vos certitudes vaciller.

 

On agite Brennilis souvent - EDF s'est bien planté dans les prévisions, puis des tas d'associations du Camp du Bien ont déposé des recours à n'en plus finir. Le démantèlement de Brennilis a plus eu lieu dans les tribunaux qu'à Brennilis jusque là, et ce n'est pas le fait d'EDF.

 

Et en passant Sortir du nucléaire a tenté encore un recours, contre Bugey, mais cette fois ils se sont fait débouter en moins d'un an. J'imagine que pour eux c'est toujours ça de prix pour alimenter la légende du démantèlement-qu'on-ne-sait-pas-faire.

 

Enfin, aux USA il y a plusieurs réacteurs de type REP (comme en France) qui ont été 100% démantelés et "rendus au gazon". Cherchez des images de Yankee Rowe pour vous informer un peu.

 

Il y a 3 heures, Jos72 a dit :

Quant aux déchets de haute radioactivité et longue durée de vie qui seront encore dangereux pendant des centaines de milliers d'années (soit une période plus longue que l'existence de l'humanité puisque l'Homo Sapiens n'existe que depuis 300.000 ans), on imagine pour l'instant les enfuir à 500 m de profondeur à Bure, à la limite entre la Meuse et la Haute Marne. Pendant toute cette durée, ces déchets extrêmement dangereux seront donc à la portée de n'importe quel dictateur fou ou organisation terroriste et ce ne sont pas les 500 mètres de profondeur qui pourront les empêcher d'aller les rechercher. Or quand on sait toutes les horreurs qui se sont passées au cours de l'histoire de l'humanité et encore pas plus longtemps qu'il y a 70 ans en Europe, qui pourrait jurer que ce genre de dictateur sanguinaire ou de terroriste ne sévira plus au cours des prochaines centaines de milliers d'années ? 

Qu'est-ce qui empêche le dictateur fou et sanguinaire de détruire le barrage de Vouglans ? Lyon sous 6m d'eau, des dizaines de milliers de morts... Autrement plus simple que de manipuler de la saloperie radioactive (parce que les déchets sont dangereux aussi pour les dictateurs, pas seulement pour le Camp du Bien Autoproclamé). Est-ce que vous suggérez la fermeture des barrages pour éviter ce risque, carrément plus élevé ? Moi non.

 

Il y a 3 heures, Jos72 a dit :

En fait, les conséquences des catastrophes de Tchernobyl ou de Fukushima sont insignifiantes par rapport à la menace nucléaire que constitueront les déchets jusqu'à la fin des temps (humains). L'Etat français et probablement l'humanité n'existeront plus depuis longtemps  que les déchets seront toujours dangereux, peut-être même pour une future civilisation qui nous succédera.

J'ai une mauvaise nouvelle : la chimie, depuis 1800 environ, créé des tas de déchets aussi toxiques que le nucléaire. Les métaux lourds par exemple. Et leur dangerosité ne baissera JAMAIS. Il suffit d'en ingérer une infime partie pour voir se développer toutes sortes de maladies atroces, voir mourir en quelques jours. Est-ce que vous proposez la sortie complète de la chimie aussi ? C'est ça la solution miracle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, LapinCretin a dit :

Bien sur que c'est possible sous 50 ans. Avec en échange une forte augmentation des coûts de l'électricité et des rejets de gaz à effet de serre français, et potentiellement avec des blackouts dans l'ensemble de l'Europe de l'ouest. On peut également se passer d'électricité tout court, quitte à parler de choix délirants.

 

FAKE NEWS. De très nombreuses études scientifiques sérieuses parmi lesquelles celles menées par les universités les plus renommées comme celle de Stanford aux USA ont démontré qu'il était tout-à-fait possible de se passer du nucléaire et des énergies fossiles, pas dans 50 ans mais déjà en 2050 soit dans 30 ans à peu près. C'est le cas de tous les pays européens dont évidemment la France
Voir notre article à ce sujet https://www.revolution-energetique.com/100-denergies-renouvelables-les-sceptiques-ont-tort/
En Belgique, le  Bureau du Plan, un organisme gouvernemental a mené une étude qui arrive aux mêmes conclusions et confirme même qu'il est possible d'atteindre cet objectif tout en garantissant "la croissance économique et le confort des habitants".  
Or, par rapport à la France la Belgique dispose de beaucoup moins d'atouts en matière d'énergies renouvelables : moins de soleil, beaucoup moins de vent (65 km de côtes au lieu de 5850 km en France), aucune montagne pour exploiter l'hydroélectricité, grande densité de population et très peu de forêts pour exploiter la biomasse (qui procure plus de 50 % des énergies renouvelables en France).
Or la part du nucléaire en Belgique est actuellement de presque 50 %, c'est certes moins que la France, mais le pays est quand même un des plus nucléarisés en Europe et l’objectif du gouvernement actuel (ni écolo, ni de gauche, mais bien de droite) est toujours de sortir du nucléaire, pas dans 50 ans, pas dans 30 ans, pas dans 10 ans mais en 2025 conformément à la loi votée au parlement, soit dans ... 6 ans. 
La preuve que c'est possible a été donnée en 2018 lorsque pendant 2 mois un seul des 7 réacteurs nucléaires belges a fonctionné (tous les autres étaient en panne, en réfection, en maintenance, etc.). A aucun moment il n'y a eu un risque de black-out et pour info, il n'y a en Belgique aucune centrale au charbon.

Etant moi-même chargé d'enseignement dans une université belge, je peux vous assurer que je ne connais aucune étude scientifique sérieuse qui aurait démontré que le scénario de 100 % d'énergies renouvelables en 2050 (dans 30 ans et pas dans 50 ans) dans la plupart des pays du monde ne serait pas possible. 

En résumé, tout ce que vous pourriez lire où que ce soit, y compris sur ce forum, qui nierait la possibilité de se passer du nucléaire et des énergies fossiles d'ici 2050 sont des fake news alimentées par les lobbies du pétrole et du nucléaire, ce dernier étant particulièrement puissant et actif en France. Sachant quels sont les immenses intérêts économiques en jeu, on comprend évidemment qu'ils ont aussi des moyens immenses pour diffuser ces fake news et tromper l'opinion publique.

Edited by Bernard
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ça vous rassure, je suis de formation scientifique et je travaille dans l'informatique, avec comme clients des entreprises dont aucune ne fait partie du secteur énergétique. Donc je vous serais reconnaissant d'éviter les phrases du style "tous ceux qui pensent autrement que moi sont payés par mes adversaires". Je ne crois pas vous avoir traité de vendu à Vestas non plus et j'admets que vous ayez une opinion différente. J'espère qu'on est ici pour échanger des arguments, pas des épithètes.

 

Je réitère mon propos : on peut se passer du nucléaire, en France comme dans le monde, bien avant les 50 ans que vous citez. Et "facilement" : on met en route du gaz à la place. On peut éventuellement mettre en route beaucoup de EnR, ET on mettra en place le gaz pour palier l'intermittence de ces EnR. La physique n'a pas de pitié ou de morale hélas.

 

L'exemple belge que vous donnez me parle beaucoup par sa proximité "culturelle". Le raisonnement "ça a tourné pendant deux mois sans nucléaire donc ça prouve qu'ils peuvent s'en passer" est simpliste et devrait également prouver qu'il suffit de couper les réacteurs belges actuels et hop, problème résolu ? S'ils s'en sont passés pendant deux mois, ils peuvent s'en passer. Un peu comme dans une équipe où 30% des gens sont en congés, il suffit de les virer, puisque de toute évidence l'activité tourne sans eux... Raisonnement de court terme, qui ne laisse la place à aucun imprévu et qui met le reste du système en stress - ici le système étant le réseau électrique européen.

Par ailleurs avez-vous vu comment les belges vont remplacer ces réacteurs ? Par des EnR et du gaz (400 g CO2/kWh). Ils ont voté des subsides pour soutenir l'installation de 10 GW de gaz, le double de l'existant. Maintenant le Qatar, à la recherche d'alliés dans ses conflits régionaux, se propose de payer ces centrales sans faire appel aux fonds publics. Et sur ce sujet, la ministre de l’énergie, Marie-Christine Marghem évoque « une excellente nouvelle pour la transition énergétique »". Si la transition énergétique consiste à passer la moitié de ce que le nucléaire produit aujourd'hui de 10-20 g CO2 à 400 g CO2 / kWh, alors je suis contre. L'autre moitié des kWh restera à 10-20 (éolien), la belle affaire - la moyenne sera catastrophique et non soutenable.

 

En France, RTE fait une analyse similaire de la transition énergétique à la De Rugy:

« Horizon 2025
La fermeture d’un nombre important de réacteurs nucléaires (de l’ordre de vingt-quatre) doit être accompagnée par une forte accélération du développement des énergies renouvelables et de la construction de nouvelles centrales au gaz (plus de 11 000 MW) pour atteindre l’objectif de 50% de production nucléaire, fixé par la loi de transition énergétique. »

 

Je suis heureux d'apprendre que des études existent sur papier ; plus concrètement je regarde l'exemple allemand depuis une dizaine d'années et je vois que c'est un cul de sac financier ; idem en termes de carbone, 500 milliards gaspillés pour ne pas réduire d'un poil les émissions du secteur électrique. Maintenant que le "problème" du méchant nucléaire est résolu ou presque, est-ce qu'ils pourront se permettre une 2e fois de doubler le prix du courant comme ils l'ont fait en dix ans ? Est-ce qu'il leur reste environ 3x500 milliards d'euros pour remplacer le fossile, qui est leur problème no1 (et le notre) ? De plus en plus de voix pensent que non.

 
A côté des études que vous citez, je rappelle à tout hasard celles du GIEC - une majorité de scénarios compatibles avec +1.5° ou +2° d'augmentation font appel au nucléaire. Et eux ont étudié plus ou moins la totalité des études sérieuses sur l'évolution du climat. Mais peut-être que là aussi le GIEC publie des fake news parce qu'ils sont à la solde des lobbies...
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et donc pour répondre à la question de Yoann : non, je ne crois pas que ce soit possible de sortir du nucléaire en France dans 50 ans. Je crois que c'est non seulement possible mais indispensable d'en sortir d'ici 30 ans au plus tard 😉

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dois avouer que je rêve de voir de mon vivant la fermeture de la dernière centrale nucléaire en France... et idéalement, d’avoir contribué à ce changement.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, LapinCretin a dit :

Enfin, aux USA il y a plusieurs réacteurs de type REP (comme en France) qui ont été 100% démantelés et "rendus au gazon". Cherchez des images de Yankee Rowe pour vous informer un peu.

lorsqu'on sait que les grandes entreprise ne se gène pas pour sacrifier une population lorsque leurs intérêts financier sont en jeu, il ne serais pas étonnant qu'ils ai simplement "glisser sous le tapis" ce qui les ennuyais

les déchets radio actifs à longue vie, ils sont ou ?

ils on on un "bure" aux usa?

ou ils les on expédié dans un pays du tiers monde?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, gepeliste62 a dit :

lorsqu'on sait que les grandes entreprise ne se gène pas pour sacrifier une population lorsque leurs intérêts financier sont en jeu, il ne serais pas étonnant qu'ils ai simplement "glisser sous le tapis" ce qui les ennuyais 

les déchets radio actifs à longue vie, ils sont ou ?

ils on on un "bure" aux usa? 

ou ils les on expédié dans un pays du tiers monde? 

Ici le sujet était, je cite "il y aura ensuite toute la phase de démantèlement des centrales qui durera des dizaines si pas des centaines d'années" et j'ai montré que c'était faux avec des contre-exemples. Maintenant vous parlez des déchets, ce qui est une autre question. Donc on est d'accord sur le fait que le démantèlement est faisable, et on parle de la gestion des déchets ? Ou bien vous comptez sauter d'un argument à l'autre de façon circulaire à chaque fois que j'aurai répondu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Réponse  au négationnisme de certains qui jouent avec les mots en séparant artificiellement démentelement / deconstruction  et traitement des déchets   les faits  

 

Citation

À l'heure actuelle, le démantèlement de Yankee Rowe peut être considéré comme terminé d'après la NRC (Nuclear Regulatory Commission) et le site est réputé entièrement sûr. Cependant plus de 50 tonnes de barres de combustible usé sont encore stockés sur le site dans des conteneurs de béton et d'acier. Ils devront rester sur le site au moins jusque dans les années 2020, date à laquelle il pourrait être possible d'utiliser le site d'enfouissement de Yucca Mountain.

50 tonnes de nucléaire et on ne parle pas des dechets annexes    ...   et ce n'est même pas sur  .. 

Edited by Regismu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Regismu a dit :

Réponse  au négationnisme de certains qui jouent avec les mots en séparant artificiellement démentelement / deconstruction  et traitement des déchets   les faits  

 

50 tonnes de nucléaire et on ne parle pas des dechets annexes    ...   et ce n'est même pas sur  .. 

donc , c'est confirmé, ce n'est toujours pas fini, tout comme brenilis ,ni choozA

donc on ne connais toujours pas le cout final, il n'y a que des estimation, certainement du même acabi que l'EPR , qui n'est pas fini , qui a déjà couter >12 milliard d'€ au lieu de 3 estimé au départ et on estime encore combien?

petite question d'arithmétique simple: combien de TWh faudra-t-il produire pour rattraper le cout de la construction, exploitation, et démantèlement de cet EPR ?

la vrai question serais: en produira-t-il suffisamment pour ça?

le cout est en général lié aux quantité d'énergie nécessaire pour ça, mais pour cela, c'est aussi beaucoup de pollution au C02 et autres polluant en provenance de fossiles

ces économies aurais permis de retarder de plusieurs années la saturation en cours, mais apparement, personne n'en tien compte

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Blabla tout cela, commençons chacun par diminuer notre emprunte carbone, en optimisant nos logement et en étant autonome en énergie et n'attendons pas que les autres fassent le boulot.

Je peux vous dire qu'Enedis/edf n'est pas content du tout de mon installation car c'est moi qui tient le cos phi et la régulation de tension en bout de  ligne quand j'injecte et pas mal de soucis quand je me deconnecte même avec les centrales nucléaire et tout le reste installe depuis 1958 et peu ou pas rénové depuis ....(iinformations d'un ingénieur d'edf local)

Edited by Gwladys

Site en autoconso mixte hybride avec vente de surplus.

VE depuis de nombreuses années.

Productrice ENERCOOP

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout à fait je partage sur tous les points les 2 posts ci dessus  🙂

 

Pour Gwladys en fait tu démolis leur propagande mensongère qui voudrait  faire croire que les ENR déséquilibrent le réseau alors que c'est toi en bout de ligne qui permet cet équilibrage 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2019 à 23:53, gepeliste62 a dit :

les déchets radio actifs à longue vie, ils sont ou ?

ils on on un "bure" aux usa?

ou ils les on expédié dans un pays du tiers monde?

Ils avaient un projet similaire à Cigéo, à Yucca Mountain. Pour l'instant c'est au point mort, il y a énormément d'opposition au projet et il n'y a plus de doctrine claire. Du coup pour l'instant ils les conservent dans des "dépôts temporaires" et les politiciens se regardent en se tordant les mains.

 

@Regismu soit vous ignorez le sens du mot négationniste, auquel cas il est temps de se renseigner, soit vous le connaissez et dans ce cas vous m'insultez. Dans les deux cas il faut arrêter de l'utiliser ici.

 

Et j'insiste, le démantèlement et la gestion des déchets ce sont des sujets différents. Je n'ai aucun doute sur le démantèlement, qui est faisable et qu'on pourra se permettre financièrement. J'ai plus de doutes sur la gestion des déchets, qu'ils résultent de l'exploitation ou du démantèlement ; sur cet aspect je ne suis pas encore suffisamment documenté pour avoir une opinion valable. Dans tous les cas les déchets étant là, on devra opter pour une méthode de gestion ; on n'a plus la possibilité de faire comme si ça n'existait pas.

 

Il y a 11 heures, gepeliste62 a dit :

donc on ne connais toujours pas le cout final, il n'y a que des estimation, certainement du même acabi que l'EPR , qui n'est pas fini , qui a déjà couter >12 milliard d'€ au lieu de 3 estimé au départ et on estime encore combien?

On connaît les coûts finaux d'un projet quand on a fait les premiers 75-80% sans encombre.

 

Il y a 11 heures, gepeliste62 a dit :

le cout est en général lié aux quantité d'énergie nécessaire pour ça, mais pour cela, c'est aussi beaucoup de pollution au C02 et autres polluant en provenance de fossiles

ces économies aurais permis de retarder de plusieurs années la saturation en cours, mais apparement, personne n'en tien compte

Je n'ai pas compris le message ici, désolé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, LapinCretin a dit :

Ils avaient un projet similaire à Cigéo, à Yucca Mountain. Pour l'instant c'est au point mort, il y a énormément d'opposition au projet et il n'y a plus de doctrine claire. Du coup pour l'instant ils les conservent dans des "dépôts temporaires" et les politiciens se regardent en se tordant les mains.

donc toujours pas terminée ce démantèlement , comme je l'affirme au contraire de vous

Il y a 12 heures, LapinCretin a dit :

Et j'insiste, le démantèlement et la gestion des déchets ce sont des sujets différents.

faux, ils sont lié , c'est bien sur ce point que nous ne seront jamais d'accord

et le cout de la gestion de ces déchets , pour des milliers d'années, est une dette que nous laisserons aux générations future

Il y a 12 heures, LapinCretin a dit :

On connaît les coûts finaux d'un projet quand on a fait les premiers 75-80% sans encombre.

et lorsqu'il reste encore 25% d'inconnu , c'est impossible, ça ne reste qu'une estimation

comme l'EPR qui au début devais couter 3,3milliard d'€ , cout qui est multiplié par >3 et toujours pas fini

mauvais exemple tu va me dire, mais pourtant c'est un fait

dans une technologie ou l'homme ne connais pas grand chose, rien n'est acquis en ce qui concerne les cout

et encore moins les risque réel

tout n'est qu'hypothèse sans la moindre certitude

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le démantèlement est bien terminé même si vous choisissez d'y associer la question des déchets. D'ailleurs une ligne plus bas vous dites "ils" pour parler de deux sujets distincts qui sont liés (et ils le sont).

Pour les déchets, si on choisit l'enfouissement géologique, le coût pour les générations futures sera de 0 précisément, c'est tout l'intérêt de la chose.

Il y a 7 heures, gepeliste62 a dit :

dans une technologie ou l'homme ne connais pas grand chose,

J'imagine que l'homme dont vous parlez c'est vous... Il y a plein d'hommes et de femmes qui maîtrisent le sujet et c'est heureux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

le coût prévisionnel pour la construction de CIGEO 25 milliards d'€ ... quand on compare avec le coût provisionnel des 2 EPR  et leurn coût actuel alors qu'ils sont déjà plein de défauts et  qu'on ne sait meme pas s'il va  fonctionner un jour ..   il y a de quoi s'inquiéter très très fortement sur le coût réel ..

 

et on ne parle pas du fonctionnement pendant des milliers d'année  ....  sans accident bien sur 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, LapinCretin a dit :

J'imagine que l'homme dont vous parlez c'est vous... Il y a plein d'hommes et de femmes qui maîtrisent le sujet et c'est heureux.

 

non, je parle de l'Homme , l'humanité en fait ne connais quasiment rien a cette énergie

et n'as pas les compétences nécéssaire pour cela

tout ce qui est censé être connu est remis en question tous les jours

et ce, dans de nombreux domaines beaucoup plus simple

le nucléaire ne sera compris que lorsque ce sera trop tard

si il est compris un jour

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

et pour finir un accident en Russie ce 8 aout 2019 ou les autorité cache toute la vérité, comme d'habitude

si il n'y avais rien de grave, il y aurais une transparence sur cet accident

les rejets radio actif, comme d'habitude ne passerons pas les frontières, si vous êtes prêt a croire cela, c'est que vous êtes prêt a tout gober, y compris le pire.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@gepeliste62 aucun rapport entre le nucléaire militaire dont vous parlez et le nucléaire civil dont on parlait jusque là. Ou plutôt, autant de rapport entre les deux qu'entre vos couteaux de cuisine et les machettes utilisées par les Hutus au Rwanda. Évitons de mélanger tous les sujets.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 22 minutes, LapinCretin a dit :

@gepeliste62 aucun rapport entre le nucléaire militaire dont vous parlez et le nucléaire civil dont on parlait jusque là. Ou plutôt, autant de rapport entre les deux qu'entre vos couteaux de cuisine et les machettes utilisées par les Hutus au Rwanda. Évitons de mélanger tous les sujets.

sauf que tu oublie que c'est pour avoir de la matière nucléaire militaire que nos dirigeant nous impose le nucléaire civil

c'est donc totalement dans le sujet

supprimons le nucléaire civil et le militaire disparaitra 

sinon, tu peu aussi en parler aux habitant d'Hiroshima, Nagasaki, Fukushima et Tchernobyl pour savoir ce qu'ils en pensent

pour ne citer que les endroits les plus connu ou il y a eu des "accidents"

 

 

Edited by gepeliste62
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les "dirigeants qui imposent" ont été élus et ré-élus depuis des décennies. Si le peuple considérait qu'il faut sortir du nucléaire à tout prix, on aurait eu d'autres résultats aux élections, et heureusement ce n'est pas le cas. Si vous n'aimez pas la démocratie tant pis pour vous...

 

Et j’insiste, nucléaire civil et militaire sont deux sujets séparés. Suisse, Belgique, Suède, Corée du sud, Allemagne, Espagne, Tchéquie.... La liste des pays qui ont un programme civil mais pas militaire est très longue. On peut très bien faire du courant avec le nucléaire sans faire des bombes, c'est en réalité vrai dans la majorité des pays.

 

il y a une heure, gepeliste62 a dit :

supprimons le nucléaire civil et le militaire disparaitra 

Mais bien sur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




×
×
  • Create New...